US

Monaco vers une fin de mercato en beauté ?

par

Monaco qui a longtemps du appliquer la fameuse maxime austère « Vendre avant d’acheter » va enfin pouvoir renforcer son équipe après avoir perdu Monsoreau, Piquionne et Menez pour plus de 20 Millions d’euros.

En quête de renforts offensifs pour collaborer avec la révélation Nimani, le revenant Meriem et l’attraction Adu, Monaco a décidé de poursuivre dans le recrutement de joueurs étrangers puisqu’Alvaro Recoba devrait s’engager avec le club de la principauté. Barré par une concurrence féroce à l’Inter de Milan, Recoba tentera de se relancer à Monaco comme l’ont tenté d’autres vieilles gloires de Serie A avant lui, on pense notamment à Bierhoff où à Vieri et Di Vaio, souhaitons-lui plus de réussite.

Autre gros poisson, le portugais de la Juventus de Turin Tiago est convoité par Ricardo. Jamais réellement convaincant sous le maillot turinois, l’ex joueur lyonnais a conservé une grosse côté en Ligue 1 et Monaco a réussi à convaincre la Juventus d’accepter un prêt avec Option d’achat. Seule ombre au tableau, et elle est de taille, Tiago ne semble pas très intéressé par le challenge monégasque et privilégie actuellement un retour au Portugal où un transfert en Premier League.

Monaco pourrait également profiter d’un éventuel transfert de Berbatov à Manchester United pour concrétiser le prêt de Louis Saha, qui serait un renfort de tout premier ordre si tant est que son physique le laisse tranquille. Alex Ferguson, qui tient toujours son joueur en haute estime aimerait prêter P’tit Louis afin d’aider le français à retrouver son meilleur niveau en accumulant du temps de jeu, chose délicate dans l’effectif pléthorique des Red Devils.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.