US

Ménez poussé vers la sortie, un Ukrainien pour le remplacer

par

Le milieu offensif du Paris-Saint-Germain n’est plus en odeur de sainteté, du côté de la capitale. Tant du côté des supporters, qui prennent un malin plaisir à le conspuer lors de chacune de ses sorties, mais également du côté de la direction parisienne.

En effet, le PSG aurait proposé à deux clubs de Ligue 1 d’accueillir le joueur en prêt, pour la deuxième partie de saison, tout en continuant de payer l’intégralité de son salaire! Terrible désaveu, qui montre bien à quel point l’on veut se débarrasser de Ménez, dont le comportement est régulièrement pointé du doigt.

Mais parmi clubs auxquels il a été proposé, Lyon s’est montré intéressé, c’est bien en Série A que le l’international tricolore devrait rebondir. Le joueur semble tout proche de la Fiorentina, qui pourrait l’enrôler sans débourser le moindre sou. Les dirigeants parisiens seraient prêts à résilier son contrat.

Il est donc fort probable que Ménez fasse ses bagages dès cet hiver, tant on cherche à le pousser vers la sortie. Et évidemment côté parisien, lorsqu’un joueur part, il est immédiatement remplacé par un autre. Cette fois, il pourrait s’agir de Evhen Konoplyanka, qui s’était largement illustré lors des barrages opposant la France à l’Ukraine. Avantage non négligeable : l’ailier pourrait jouer la Champion’s League avec le PSG.

De plus, le prix de Konoplyanka serait abordable pour la direction parisienne, puisque le Dnipro Dnipropetrovsk réclamerait entre 15 et 20 millions d’euros.

Retrouvez toute l'actu mercato de Paris Saint-Germain / PSG

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.