US

Medunjanin et Tasci à la Lazio? Quid de Cissé?

par

Cette semaine du côté d’Auxerre, une étrange rumeur à circuler. Il s’agit d’un possible retour de Djibril Cissé. Le Corriere dello Sport révèle même que l’ancien marseillais a confirmé à ses coéquipiers romains qu’il quitterait bien la Lazio durant la trêve. A noter que d’après le Corriere dello Sport, toujours, l’Ajax Amsterdam aurait également des vues sur l’international français.

Néanmoins, s’il l’aurait annoncé à ses coéquipiers, ces dirigeants ne seraient, eux, pas au courant. « Auxerre ne s’est jamais manifesté pour demander Cissé et de son côté, le joueur ne nous a jamais demandé à être transféré. Ce sont les rumeurs des périodes de transferts  » a déclaré Igli Tare, le directeur sportif biancoceleste. « Tant que le joueur ne se présente pas pour nous demander à être transféré, il n’y aura aucune négociation concernant son départ. Cissé est un garçon orgueilleux et je ne pense pas qu’il partira sans s’être battu. L’expérience de Pandev et Ledesma nous a aidé, nous en avons tiré les enseignements et avons ainsi décidé de ne jamais retenir un joueur qui ne souhaite pas rester. La Lazio est un objectif, et non un point de départ  » a-t-il ajouté.

Au rayon des arrivées, les biancocelesti pisteraient le milieu de terrain du Maccabi Tel-Aviv, Haris Medunjani et le défenseur central de Stutgart, Serdar Tasci. Si le transfert du premier ne devrait pas être compliqué à boucler et couterait 3 millions d’euros au club italien, le second risque, toutefois, de ne jamais voir la ville romaine. En effet, outre l’AS Roma, la Juve et Tottenham qui seraient aussi sur les rangs, il faudra d’abord convaincre les allemands de lâcher leur joueur.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.