US

Malcuit « Bielsa nous demande souvent de dormir au centre d’entraînement »

par

Joueur majeur du nouveau projet lillois emmené par son propriétaire, le luxembourgeois Gérard Lopez, et surtout par son coach emblématique, Marcelo Bielsa, Kévin Malcuit s’est exprimé sur les méthodes quelques peu radicales de son entraîneur ! Extraits…

Ça arrive que le coach nous dise qu’on dorme au centre d’entraînement quand on a eu une double séance ou parce que le lendemain matin il y a une grande séance. Il préfère avoir ses joueurs à côté de lui car il a son appart’ ici. Il ne veut pas qu’on se disperse après l’entraînement, donc il préfère avoir ses joueurs à côté […]

Il préfère qu’on se repose ici et c’est mieux comme ça. On sait qu’il y a beaucoup de boulot. Et il ne faut pas oublier que c’est le début du championnat, donc on verra. On en reparlera en fin de saison. C’est bon de se prendre une claque, de revenir à la réalité […]

Il y a une forte attente, c’est un nouveau projet. Des joueurs de qualité sont arrivés. Il y a Bielsa. Donc oui, c’est sûr qu’il y a beaucoup d’attente envers ce coach, des résultats immédiats. C’est un nouveau groupe, de nouveaux joueurs […]

Il ne faut pas oublier que des joueurs viennent de l’étranger. Il faut s’adapter à la Ligue 1. Ce n’est pas facile, il faut du temps. Il y a aussi la communication. Il y a des Français, des Portugais, des Argentins… Ça ne peut pas marcher comme ça, en claquant des doigts. Il faut forcément du temps […]

Il faudra donc de la patience avant de pouvoir entrevoir les progrès du groupe emmené par El Loco…Une victoire lors du prochain face à Bordeaux serait tout de même bienvenue !

[prochain_match competid= » » equipeid= »99″ operateurid= »18,20″]

Retrouvez toute l'actu mercato de Lille OSC / LOSC

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.