FR

L’OM en Champions League : une bonne idée ?

par

La troisième défaite d’affilée en championnat de l’OM a plongé le club dans le doute quant à sa possible qualification pour la Ligue des Champions. Marseille est 4ème et voit revenir Saint-Etienne, Bordeaux et Montpellier à toute allure. Fragile dans les grands matchs, l’OM n’aurait-il pas intérêt à jouer l’Europa League ?

Un calendrier compliqué

L’Olympique de Marseille va devoir batailler en cette fin de saison. Les hommes de Marcelo Bielsa vont rencontrer Lorient, Metz, Monaco, Lille et Bastia lors des 5 dernières journées du championnat. Toutes les équipes ont quelque chose à jouer en cette fin de saison (l’Europe, le maintien ou le podium), les matchs seront donc accrochés ! (source lfp.fr)

Une équipe taillée pour l’Europa League

Cette année, le FC Bruges, le Dnipro Dnipropretrovsk ou le Dynamo Kiev se sont hissés en quart de finale la compétition. Des équipes dont l’OM n’a rien à envier. Avec son effectif actuel (plus les retouches ajoutées en fonction des départs) l’OM a des chances de bien figurer dans cette compétition et de glaner des points UEFA pour la France !

Eviter la déroute de 2013

Tombé dans le groupe de la mort lors de l’édition 2013-2014 de la Champions League, l’OM pas assez armé pour la compétition avait perdu tous ses matchs contre Arsenal, Dortmund et Naples. Une nouvelle expérience de ce type serait traumatisante pour le club. L’Europa League apparaît comme une compétition plus abordable et un bon moyen de gagner de l’expérience européenne. (source l’equipe.fr)

L’Europe sans Bielsa ?

Annoncé sur le départ en fin de saison, Marcelo Bielsa pourrait laisser son équipe orpheline de sa grinta et de ses systèmes de jeu en Europe. Dommage quand on sait que l’entraineur avait amené Bilbao en finale de l’Euopa League en 2012 en pratiquant un jeu très attrayant.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.