DE

L’OL ne veut pas se séparer de Gourcuff

par

Dimanche, pour le compte de la première journée de cette édition 2014/2015 du championnat de France, l’Olympique Lyonnais affrontait le Stade Rennais. Les Gones l’ont d’ailleurs emporté sur le score de 2 buts à 0.

Cependant, ce fut également l’occasion pour les journalistes de Canal + de poser la question au président du club breton, René Ruello, de savoir s’il avait bel est bien la volonté de faire revenir Yoann Gourcuff au sein de son club formateur. C’est en effet ce qui pouvait alors se lire dans la presse. Sa réponse.

Oui, le désir, on l’a. Après, il faut que Yoann le veuille et qu’on ait les possibilités pour le faire. C’est un immense joueur, un joueur de renommée internationale qui a un immense talent et qui malheureusement a quelques blessures depuis un certain temps. C’est certain qu’il nous apporterait beaucoup de choses.

Toutefois, on sait que sur le plan financier, Rennes aurait beaucoup de mal à réaliser une telle transaction. Il s’agit ni plus ni moins du plus gros salaire de l’OL, avec plus de 6 millions d’euros par an.

D’autant que, de son côté, Hubert Fournier n’a pas du tout en vie de se séparer d’un tel élément. C’est ce que l’on comprend dans les propos de son adjoint, Michel Audrain, pour Le Parisien, qui n’envisage pas une seule seconde l’éventualité d’un départ.

Yoann est quelqu’un d’assez soucieux. Hubert  a choisi de prendre son temps avec lui. On n’a pas fixé de délai de reprise, on a seulement l’objectif qu’il se sente bien.Yoann a besoin d’être en confiance, besoin qu’on l’aime (…) C’est un joueur d’exception, il ne faut pas l’oublier. Avec ou sans Yoann, on ne finira pas au même classement.

Yoann Gourcuff devrait donc avoir une énième chance, cette année, à Lyon.

Retrouvez toute l'actu mercato de Stade Rennais / Rennes

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.