MD

Lille : le vestiaire touché par les résultats !

par

Le Lille OSC n’y arrive pas cette saison. 18e de Ligue 1 à un point du premier non-relégable, les Dogues ne se sont plus imposés depuis 10 rencontres en championnat. Une disette qui a continué ce week-end, avec un match nul concédé dans les derniers instants face à Guingamp (2-2).

Une nouvelle désillusion qui assomme un peu plus le vestiaire lillois qui semble accuser le coup. Après la rencontre, Kévin Malcuit a confié son désarroi au site du club :

C’est un manque d’expérience, on a fait le travail en marquant deux buts. C’est déjà compliqué de marquer mais si on n’arrive pas à tenir un score, on n’arrivera jamais à se maintenir… Les matchs s’enchainent, il n’y a pas de résultats et on stagne.

Le latéral droit tente tout de même de garder espoir, Lille ayant encore son destin entre ses mains :

Nous sommes tous très déçus de ce que l’on a fait en fin de match, prendre deux buts dans les dernières minutes alors qu’on joue le maintien et que l’on mène (2-0), c’est inacceptable. On reste soudé, on va continuer à bosser, on y croit toujours et on va essayer d’aller chercher des points à Marseille. On suivra les résultats des autres équipes de bas de tableau mais on va d’abord s’occuper de nous.

Malcuit n’est pas le seul à avoir pris un gros coup derrière la tête. Au micro de l’Equipe, Yassine Benzia s’est montré abattu, presque inquiétant :

On a encore craqué dans les dernières minutes. On avait le match en main… Je ne sais pas quoi vous dire. Les matches passent et rien ne change. Je ne suis pas résigné, mais…

Retrouvez toute l'actu mercato de Lille OSC / LOSC

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.