US

Le PSG avance pour Taddei, Taarabt et Caceres

par

Longtemps annoncé du côté du PSG cet été, Adel Taarabt pourrait enfin débarquer dans la capitale française lors du prochain mercato. En effet, le Daily Mirror affirme que le PSG serait prêt à régler la somme de 22 millions d’euros pour boucler l’arrivée de l’international marocain.

Un chiffre qui devrait satisfaire les dirigeants des QPR comme l’affirme Neil Warnock, l’entraineur du club anglais : « Je l’y conduirais moi-même s’ils nous mettaient les 22 millions d’euros sur la table. On ne changera jamais Adel. Nous n’avons jamais vraiment réussi à nous entendre lui et moi, il s’agit juste de deux cultures différentes. »

Mis à part l’ancien lensois et Spurs, la direction parisienne s’intéresserait à un autre milieu de terrain. Il s’agirait de l’italo-brésilien, Rodrigo Taddei (AS Roma). Un intérêt que confirme son agent Alessandro Lucci au média transalpin TMW : « Le PSG n’est pas le seul club intéressé par Taddei. C’est vrai qu’il est allé à Paris, mais c’était simplement des petites vacances, rien de plus. Mais c’est un joueur qui a toujours eu beaucoup de sollicitations, et de nombreuses équipes en Italie et en Angleterre s’intéressent à lui. Des grands clubs sont prêts un effort, nous verrons donc ce qu’il en est en janvier. »

Leonardo travaillerait également sur la possible arrivée d’un défenseur si l’on en croit les médias espagnols puisqu’une offre aurait été faite au FC Séville pour Martin Caceres. Celle-ci s’élèverait à 8 millions de dollars. A noter que l’ancien turinois est lié au club andalou jusqu’en juin 2015.

Retrouvez toute l'actu mercato de FC Seville

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.