« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

Le plan Conte : vendre Pogba

par :

Ce n’est un secret pour personne, le milieu de terrain de la Juve est sur les tablettes du Paris-Saint-Germain depuis un certain temps. Les dirigeants du club de la capitale en ont d’ailleurs fait l’une de leurs priorités, en ce qui concerne le prochain mercato estival.

Jusque là, les dirigeants de la Juve déclaraient ne pas vouloir se séparer de leur international tricolore, pour quelle somme que ce soit. Mais si l’on en croit les informations de la Gazetta dello Sport, en interne depuis quelques semaines, le discours aurait désormais changé.

Ainsi, l’entraîneur italien de la Vieille Dame, Antonio Conte, songerait à vendre Paul Pogba. Pour la simple et bonne raison qu’il serait assuré de récupérer un joli pactole, en cas de départ pour le PSG. Nasser Al-Khelaïfi serait prêt à mettre 70 millions d’euros sur la table. Et encore, à condition qu’aucun concurrent ne vienne faire monter les enchères.

De cette manière, cela permettrait à Conte de largement revaloriser son effectif, au moins quantitativement parlant. Car le média transalpin croit savoir qu’il aimerait changer son dispositif actuel (3 – 5 – 2), pour quelque chose de plus classique (4 -2 -3 – 1 ou 4 – 3 -3). Or, les joueurs à sa disposition au jour d’aujourd’hui ne le lui permettent pas forcément.

En tout cas, si les Piémontais se déclarent vendeurs, nul doute que Paris devrait voir d’autres formations se mêler à la lutte pour signer Pogba.

Retrouvez toute l'actu mercato de Paris Saint-Germain / PSG

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.