US

Kevin Strootman raconte son arrivée

par

Le milieu tant désiré par l’OM est enfin arrivé.

Depuis hier, Kevin Strootman a posé ses valises à Marseille pour cinq années. Le joueur a passé sa visite médicale et a été présenté à la presse dans la foulée.

L’occasion pour l’ancien joueur de l’AS Roma d’évoquer sa nouvelle aventure en Ligue 1 Conforama.

Marseille est un très grand club, tout le monde le sait en France et en Europe. C’est un très grand challenge. Je suis très content d’être ici. J’ai discuté avec le président, le directeur sportif, le coach, de tout ce qu’ils voulaient accomplir. Je veux aider l’OM à atteindre ses objectifs.

Des objectifs qui sont probablement de faire mieux que la saison dernière, qui a toutefois été excellente pour les Olympiens.

La Champions League en fin de saison est certainement l’objectif numéro 1 du « Champions Project ».

Une compétition qu’aurait pu disputer le joueur. Néanmoins, son départ de la Roma l’en empêche puisque Marseille va jouer l’Europa League.

Un départ qui a fait parler puisqu’il n’aurait été souhaité ni par le joueur ni par les supporters. Kevin Strootman a néanmoins botté en touche sur cet imbroglio.

Je ne sais pas, c’est difficile. Bien sûr, ils ont pris beaucoup de joueurs. Mais c’est normal dans les grands clubs, comme ici. Pour moi c’était le moment d’aller de l’avant. C’était le moment d’aller vers une autre étape, vers un nouveau championnat, un nouveau pays.

Sur la Canebière, le milieu néerlandais retrouve Rudi Garcia, qui l’a déjà eu sous ses ordres à la Roma.

Il m’a fait venir à Rome et il m’a fait venir à Marseille. J’ai parlé avec lui du système évidemment, des différentes approches. Je suis très content et très heureux de continuer mon aventure avec lui.

Le néo-olympien est déjà présent à l’entraînement, et devrait rapidement être sollicité par Rudi Garcia.

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique de Marseille / OM

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.