EDF : la piste inattendue de Deschamps pour concurrencer Sidibé !

par :

La Russie et le Mondial se rapprochent mois après mois. La liste de Didier Deschamps, elle, s’affine et pourrait voir débarquer un nouveau joueur surprise. Dépourvu de solutions sur le côté droit de sa défense, le sélectionneur a observé Bouna Sarr dernièrement.

Le marseillais, pourtant remplaçant de Hiroki Sakai à l’OM, pourrait profiter du vide à son poste pour trouver sa place sous le maillot bleu. Pourtant ailier à la base, le repositionnement opéré par Rudi Garcia fonctionne à merveille pour le moment. Le coach marseillais avait expliqué pourquoi :

Bouna est meilleur quand il arrive de plus loin. Il a une bonne qualité de centre, il peut marquer des buts. J’espère qu’il aura la même trajectoire qu’Alessandro Florenzi à la Roma. Il progresse, on l’a fait bosser sur les phases défensives, la tactique, le placement. Il est en train de réaliser des bons matchs, il a les moyens pour devenir un latéral de haut niveau

Sollicité également par la Guinée, le défenseur n’a pour le moment pas choisi son camp et reste focalisé sur ses prestations en club :

Ma réflexion n’a pas changé. Comme je l’ai toujours dit, pour moi, la priorité reste l’OM.En ce moment, ça se passe plutôt bien, donc ça pourrait m’amener à accélérer ma réflexion. Tout ce que je veux c’est être performant avec mon club, après on verra par la suite.

Bouna Sarr garde quand même du retard sur ses concurrents pour le poste en Bleu. Benjamin Pavard avait notamment donné satisfaction en novembre, alors que Sébastien Corchia reste toujours une possibilité.

A Sarr de réaliser une fin de saison parfaite pour pouvoir rêver de faire comme Pascal Chimbonda, appelé à la surprise générale pour la Coupe du monde 2006.

Retrouvez toute l'actu mercato de Olympique de Marseille / OM

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.