« Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé). »

Christophe Jallet évoque le PSG

L’Aiglon a passé cinq ans dans le club de la capitale.

Christophe Jallet évoque le PSG

Passé par plusieurs clubs en Ligue 1, Christophe Jallet a gagné la majeure partie de ses trophées avec le PSG.

Forcément, il y aura une saveur particulière au moment d’affronter son ancienne équipe à 17h15.

Interrogé par l’Équipe, l’arrière droit a évoqué ses années parisiennes en les comparant à l’équipe actuelle.

Ce sont d’excellents souvenirs, je respecterai ce club à vie et je suis toujours derrière eux en Coupe d’Europe. Il y a eu une évolution et il y a encore plus de grands joueurs qu’à mon époque. C’est une autre philosophie, vraiment axée sur l’objectif européen. Il ne leur manque plus que cela.

L’international français a ensuite été interrogé sur la difficulté d’exister face au mastodonte du championnat.

La qualité individuelle des joueurs est au-dessus de ce qui se fait en Ligue 1, à chaque poste. C’est le premier point. Ensuite, il y a une crainte qui s’est instaurée. La peur fait que les équipes reculent et leur laissent plus la possibilité de jouer. Je pense qu’aller les agresser davantage, ça les changerait.

Il est vrai qu’au cours des dernières années, un PSG bousculé peut parfois craquer, que ce soit en championnat ou sur la scène européenne.

Pour cela, il va aussi falloir contenir un Kylian Mbappé qui devrait être de retour dans le groupe après sa suspension.

On redoute toujours ce genre de joueurs, c’est un poison permanent. Mais en même temps c’est grand honneur de jouer contre Neymar ou lui. Mais peu importe les joueurs qu’il y a en face, ce sera à nous d’avoir plus envie qu’eux pour exister.

Le message est passé. Les hommes de Patrick Vieira devront livrer un gros match pour espérer tenir en échec le PSG.

par :

Tombé dans la grande marmite du football en 2006, je souhaite partager ma passion magique pour le ballon rond à travers mes écrits.

Cette news OGC Nice t'a plu ?
Abonne-toi à notre newsletter