US

Bordeaux prêt à recruter Reyes et Sala !

par

Bammou parti, d’autres joueurs du FC Nantes devraient rapidement s’en aller. En effet, plusieurs éléments ne seraient pas satisfaits des méthodes de Cardoso, comme Tatarusanu, Pallois, mais surtout Emiliano Sala ! Une information confirmée par Presse-Océan.

Selon nos informations, Ciprian Tatarusanu, le portier roumain, en dehors de la barrière de la langue, n’aime pas César Gomes, l’entraîneur des… gardiens. Ne le trouvant pas sympa et, plus grave, semblant remettre en cause ses compétences. Autant dire que le divorce est bel et bien consommé. Le cas Pallois, courtisé par Séville, est également symptomatique d’une ambiance tendue. À bientôt 31 ans, l’ex-Bordelais, professionnel dans le comportement, n’a pas envie notamment de se « prendre le chou » avec des règles de vie trop strictes (…) La rigidité du Professeur Cardoso, qui veut tout contrôler (récupération, tenues vestimentaires, entretien avec les médias…) et désirait ardemment disputer un second match lors du dernier jour de stage en Haute-Savoie après avoir affronté le matin même l’US Terre-Sainte (!), commence à en agacer plus d’un. Emiliano Sala fait partie du lot

Une bonne nouvelle pour plusieurs clubs et plus précisément les Girondins de Bordeaux qui envisageraient de le recruter, d’après le journaliste, Emmanuel Merceron

Bordeaux ? Ils se tiennent au courant oui.

Outre leur ancien joueur, les bordelais se seraient mis en quête d’un nouveau défenseur pour pallier le prochain départ de Pablo vers Krasnodar. Selon certaines sources, c’est le mexicain Diego Reyes qui serait visé. Ce joueur de 25 ans est libre depuis son départ de Porto.

 

Retrouvez toute l'actu mercato de FC Nantes

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.