US

Bordeaux : De Tavernost répond aux rumeurs de rachat !

par

Cela fait plusieurs semaines que des rumeurs indiquent que Bordeaux cherche un repreneur, le groupe M6 voulant se débarrasser du club. Des faits auxquels le président du directoire du groupe M6, Nicolas de Tavernost, a tenu à répondre dans un entretien à Sud Ouest.

Ce dernier a confirmé que le club allait être cédé, le groupe ne pouvant plus supporter les déficits des Girondins :

En mai 2019, on va fêter nos 20 ans au club. On ne peut pas dire que nous nous soyons comportés comme des spéculateurs avides de rentabilité. Le sportif n’a pas toujours suivi. C’est une frustration. Mais on n’ira pas au-delà des investissements financiers actuels. On n’a ni la volonté, ni les moyens d’aller réinjecter massivement de l’argent. On a déjà supporté des déficits à l’extrême limite de ce que nous pouvons faire. Ce n’est pas notre corps de business et on ne va pas faire travailler les collaborateurs ici pour financer les déficits récurrents et profonds à Bordeaux.

Cependant, pas question de céder le club à n’importe quel investisseur. L’exemple récent de Lille pousse les Bordelais à être prudents :

On en est à ce stade de discussion. Aucune solution n’est écartée. On est ouvert. On n’aime pas avoir des rôles de minoritaires (…) Est-ce que les gens qui s’intéressent à Bordeaux s’intéressent à l’avenir durable du club pour le faire progresser ? C’est sur cela que porte l’essentiel de nos discussions (…) Pendant 20 ans, il y a eu des hauts et des bas mais on a fait le métier. Donc on ne lâchera pas l’affaire pour n’importe qui !

Retrouvez toute l'actu mercato de FC Girondins de Bordeaux

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.