US

ASSE : Sablé jusqu’en juin, Galtier ou Tholot ?

par

Oscar Garcia parti, les dirigeants de l’AS Saint-Etienne ont nommé temporairement Julien Sablé au poste d’entraineur. Néanmoins, l’ancien joueur du club pourrait rapidement quitter ses nouvelles fonctions, comme l’indique @Girondinfos. En effet, il semblerait que les stéphanois cherchent à recruter un ancien de la maison et notamment Didier Tholot qui est libre de tout contrat

Outre Tholot, le média Le Progrès croit savoir que le retour de Christophe Galtier à un poste de manager n’est pas à exclure. Seul hic, cette piste ne ferait pas l’unanimité en interne. D’ailleurs le journaliste de L’Equipe, Bernard Lions affirme que Galtier ne reviendra pas et que Julien Sablé pourrait finalement rester jusqu’à l’issue de la saison .

Il y a des fantasmes qui naissent, le nom de l’entraîneur qui va rester cette saison, c’est Julien Sablé (…) J’ai entendu parler de Willy Sagnol, mais c’est impossible ! Il est fâché avec Romeyer et Caïazzo depuis son dernier passage (…) Sablé est un choix naturel car c’est un enfant de la maison verte. L’idée de Roland Romeyer, c’est de faire de Julien Sablé le nouveau Christophe Galtier. Car ce dernier ne commettra pas l’erreur de revenir à Saint-Etienne comme cela a été évoqué (…) Julien Sablé n’a pratiquement aucune expérience comme entraîneur, sauf il y a deux ans avec la réserve de l’ASSE qui était descendue. Galtier avait lui une vraie expérience. La survie d’un entraîneur est liée aux résultats, s’il perd les quatre prochains matches avec l’ASSE, alors oui la question se posera, mais pour l’instant ce n’est pas dans l’esprit des dirigeants

Retrouvez toute l'actu mercato de AS Saint-Etienne / ASSE

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.