US

ASSE : les révélations de Rocheteau sur le mercato stéphanois

par

Saint-Etienne vit pour le moment une saison compliquée. Et tout comme son parcours en Ligue 1, son mercato a aussi été agité. Le club stéphanois s’est montré actif sur le marché avec le recrutement de Ntep et M’Vila.

Deux arrivées auxquelles tenait l’ASSE, qui avait notamment besoin d’expérience selon son directeur sportif Dominique Rocheteau, qui s’est exprimée à France Football.

Nous cherchions des leaders capables d’apporter leur expérience avec un esprit de revanche et du tonus. Yann M’Vila et Paul-Georges Ntep étaient en pole position sur nos listes. Ce n’était pas évident face à la forte concurrence. Leur choix prouve l’attractivité de l’ASSE.

Saint-Etienne, qui cherche encore « à faire un défenseur puis à dégraisser » selon Rocheteau a aussi dû avant même cet hiver régler le problème de coach. Après le départ d’Oscar Garcia, les Verts ont longtemps tergiversé.

Comme le révèle aussi un ancien technicien stéphanois à France Football, « Romeyer a paniqué quand Garcia, qui était son choix, a démissionné. Il a voulu faire du Galtier avec Sablé, qui n’avait aucune expérience d’entraîneur. Il lui a fait un cadeau empoisonné ».

Pourtant, l’ASSE a bien failli voir Galtier revenir sur son banc. Toujours selon l’hebdomadaire, Caïazzo avait convaincu le technicien français « de revenir comme manager général à l’anglaise, avec les pleins pouvoirs. Il était O.K mais Romeyer s’y est opposé ».

Une décision qui a laissé Saint-Etienne dans le flou pendant un mois, le club perdant pendant ce temps de précieux points.

Retrouvez toute l'actu mercato de AS Saint-Etienne / ASSE

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.