MD

Les 10 raisons pour lesquelles la France va battre l’Allemagne

par

Vendredi, en 1/4 de finale de la Coupe du Monde, le mythique Maracana sera le théâtre d’une affiche de rêve : France – Allemagne.

Pour cette véritable finale avant l’heure, la rédaction de les-transferts.com se veut optimiste et vous propose les 10 bonnes raisons pour lesquelles les Bleus vont vaincre la Mannschaft.

1. Paul Pogba

Véritable star de la sélection, le milieu de terrain de 21 ans a ouvert son compteur au meilleur moment face au Nigeria. On compte sur lui pour reproduire ce fait d’armes contre Manuel Neuer. Avec pourquoi pas, une volée aux 25 mètres dont lui seul à le secret. Facile. Comme à la Juve.

 2. Deschamps et sa culture de la gagne

Monaco, la Juventus ou encore l’Olympique de Marseille. Partout où il est passé en tant que coach, l’ancien capitaine des Bleus a toujours amené la recette du succès dans ses valises.

3. Harald Schumacher ne sera pas dans les buts

Le boucher de Séville sera absent. Cette fois ci, nous n’aurons pas peur de voir Benzema se faire envoyer au tapis suite à une sortie assassine.

Même si, c’est vrai, Manuel Neuer joue quasiment libero avec sa sélection. Mais, à force de prendre des risques, il y a bien un moment où ça va mal se finir pour le portier du Bayern, souvent à la limite :

      

4. Les Bleus seront plus frais

Avec sa prolongation disputée hier soir, la Mannschaft a 30 minutes de plus dans les jambes. A ce stade de la saison, cette demi heure va coûter très cher.

En plus, avec un coup d’envoi donné à 13 heures, les Bleus ne seront pas dépaysés car ils ont déjà affronté le Nigeria à cet horaire. Ce qui n’est pas le cas des hommes de Joachim Low, qui devront se préparer à affronter le cagnard.

5. Une meilleure attaque

Avec déjà 10 buts inscrits en 4 rencontres, et 6 buteurs différents, le danger peut venir de partout avec les Bleus. Certes, l’Allemagne possède elle aussi 6 buteurs depuis le début de la compétition, mais compte 1 but de moins que les hommes de Didier Deschamps.

6. Les Brésiliens veulent leur revanche

Sans aucun doute, les Brésiliens supporteront la France.

La sélection auriverde rêve de retrouver les Bleus en 1/2 finale et ainsi se venger du camouflet infligé par Zidane et ses coéquipiers un soir de juillet 1998. Mais pour s’offrir une revanche, ils devront d’abord battre l’épatante Colombie de James Rodriguez.

7. Jamais 2 sans 3

Tout le monde a, au moins, déjà entendu parler de ces terribles 2 demi finales d’affilée perdues face à l’Allemagne en 1982 puis en 1986. Depuis, les 2 sélections ne se sont plus jamais croisées en compétition officielle.

Cette fois ci , c’est la bonne !

8. Rien à perdre

Le favori, c’est l’Allemagne. La France a déjà réussi son tournoi. Souvenez vous de l’automne 2013 et de ces matchs infâmes en Géorgie, en Biélorussie ou encore en Ukraine. On revient de loin. Et on a rien à perdre.

Pas comme la Mannschaft, qui court derrière ce titre suprême depuis 1990, et qui en a marre de collectionner les places d’honneur. ( 2ème en 2002, 3ème en 2006, 3ème en 2010)

9. Une défense qui a peur

Faire jouer 4 centraux en défense ne réussit pas à l’Allemagne depuis le début du Mondial. Mise en difficulté contre le Ghana et l’Algérie, la ligne arrière Boateng-Mertesacker-Hummels(de retour contre la France)-Howedes n’est guère rassurante. Les trous sont nombreux et la fébrilité est de mise.

10. Pour venger l’Algérie

Après la cruelle défaite de l’Algérie en huitièmes de finale face à la Mannschaft, on espère que les hommes de Didier Deschamps auront à cœur de venger les millions de supporters des Fennecs en France, qui à n’en pas douter, seront à fond derrière les coéquipiers de Karim Benzema.

 

 

 

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.