US

Equipe de France : la liste des 23… selon Polytechnique

par

Benjamin Pavard doit-il aller à la Coupe du monde ? Nabil Fékir a-t-il retrouver son niveau pour s’y rendre ? Vous vous êtes sans doute déjà poser la question si vous êtes supporter de l’équipe de France. Les débats promettent de durer, et ce même après l’annonce de Didier Deschamps le 15 mai prochain.

En attendant, quatre élèves de Polytechnique, une des meilleures écoles d’ingénieurs françaises, se sont lancés le défi de déterminer une liste des 23 en fonction des performances de chaque joueur.

Un travail réalisé grâce à l’intelligence artificielle leur permettant de simuler un nombre infini de rencontres. Et la liste finale est plutôt surprenante. Exit en effet Adrien Rabiot ou encore Alphonse Aréola.

Les statistiques leurs préfèrent Mike Maignan, Houssem Aouar, Geoffrey Kondogbia ou encore Abdoulaye Doucouré. Des choix étonnants, qui s’explique aussi par le fait que la méthode ne prend pas en compte « l’approche collective du jeu, la coordination des déplacements, etc » comme l’a rappelé Christian Gourcuff lors de la conférence de présentation jeudi dernier.

En attendant, les débats ne risquent pas de se calmer avec cette nouvelle liste. Mais c’est bien Deschamps qui tranchera en mai prochain afin d’emmener la France le plus loin possible en Russie.

La liste des 23 de Polytechnique :

Gardiens (3) : Lloris, Mandanda, Maignan
Défenseurs (8) : Sidibé, Debuchy, Varane, Koscielny, Umtiti, Kimpembe, Mendy, Amavi
Milieux (6) : Aouar (ou Doucouré ou Kondogbia), Kanté, Tolisso, Pogba, Matuidi, Lemar
Attaquants (6) : Dembélé, Fekir, Griezmann, Mbappé, Giroud, Lacazette

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.