Quelle défense face à l’Ukraine ?

Nous sommes à trois jours du premier match de barrage face à l’Ukraine. Une double-confrontation capitale, bien sûr pour l’Equipe de France et son avenir, mais surtout pour les millions de français passionnés de football.

Dans ce contexte, une non-qualification aurait des airs de drame national. Et après les événements de la dernière Coupe du Monde, elle en détournerait plus d’un de l’amour qu’il porte pour le ballon rond. Les onze hommes alignés par Didier Deschamps auront donc la charge d’une grande responsabilité sur les épaules. Il est donc logique de vouloir savoir qui des 24 joueurs sélectionnés débutera le premier acte opposant la France à l’Ukraine, à Kiev.

La rédaction de Les-Transferts vous propose donc de retrouver chaque jour sa composition d’équipe, secteur par secteur (en respectant le 4-2-3-1 habituellement mis en place par Didier Deschamps). Une composition que le sélectionneur français serait bien avisé de suivre. Procédons par ordre logique, et commençons donc par la défense qui devrait, selon nous, débuter ce vendredi.

Lloris dans les cages

On se souvient de l’image terrible du choc entre le gardien des Spurs FOOTBALL/WORLD CUP 2010/PLAY OFF/ FRANCE v REP IRELANDet l’attaquant d’Everton Romelu Lukaku, le week-end dernier en Premier League. Choc lourd de conséquences, puisque Hugo Lloris n’a pas été aligné par André Villas-Boas pour affronter les Magpies de Newcastle ce dimanche.

Nous sommes toutefois d’avis de penser que cette décision fait suite au déferlement médiatique dont le technicien londonien a fait l’objet toute la semaine. En effet, après être resté inconscient durant quelques minutes face à Everton, le gardien français a insisté pour reprendre sa place. Et André Villas-Boas lui a fait confiance.

Ce dernier a donc fait l’objet d’une grande polémique outre-Manche, et essuyé les critiques de nombreux tabloïds. Il a notamment été qualifié d’inconscient et d’irresponsable, pour rester dans les critiques les moins venimeuses.

Pour nous, si Lloris n’a pas été titularisé ce week-end, c’est donc une manière pour son coach de désamorcer une bombe prête à exploser. Si de cet événement Mandanda peut nourrir un infime espoir, l’habituel gardien des Bleus devrait être en mesure de tenir sa place. Place qu’il mérite, selon nous.

Debuchy et Clichy sur les côtés

Sur le côté droit, deux joueurs sont très proches : Mathieu Debuchy et debuchyBacary Sagna. Le premier a été titularisé lors des deux derniers matches en Equipe de France, et s’est montré l’auteur de bonnes prestations. Même s’ils ont été obtenu par le collectif, les résultats parlent pour lui : 6 – 0 face à l’Australie et 3 -0 contre la Finlande.L’ancien lillois est également très régulier en club et, de par sa qualité de centre, apporte souvent le danger dans la surface adverse. Argument qui pourrait s’avérer de taille face à la défense très regroupée que devrait être celle des ukrainiens vendredi.

Sagna, quant à lui, enchaînait jusqu’à présent les succès avec les Gunners d’Arsenal. Mais la machine a été stoppée ce week-end par un Manchester United très réaliste et défensif. A noter que le latéral des Gunners a délivré deux centres de très grande qualité, qui se seraient transformé en passes décisives, sans la maladresse de Giroud et Bendtner.

S’il a réussi deux très bons centres dans le même match, cela reste tout de même les deux seuls potables depuis le début de saison. Un apport offensif trop peu important pour inquiéter une défense recroquevillée. A son détriment, c’est donc Mathieu Debuchy qui doit être aligné par le sélectionneur français.

Chacun pourra penser ce qu’il en veut, à nos yeux Patrice Evra ne mérite même pas de faire partie des 24 joueurs sélectionnés en Equipe de France. Faire preuve d’autant de bêtise et d’irresponsabilité, à la veille d’une double-confrontation charnière pour l’Equipe de France, est totalement inadmissible. Encore plus quand il s’agit d’un joueur qui est censé avoir pour lui l’expérience et la maturité. Encore hier, Deschamps affirmait dans les colonnes de l’Equipe que les joueurs n’auraient pas le droit à l’erreur dans leur comportement. Cela nous fait bien rire, pourquoi alors a-t-il sélectionné Evra le mutin?

Ce que je peux vous dire, c’est que du premier au dernier jour de mon mandat, j’aurai la même exigence. Si un joueur sort du cadre défini dans la vie interne, manque de respect à l’institution, à mon rôle de sélectionneur ou à un partenaire, je serai intransigeant. C’est tout.

Etant donné qu’Abidal a beaucoup perdu de ses qualités physiques, il ne devrait pouvoir occuper le poste de latéral gauche. Titulariser l’ancien parisien Mamadou Sakho à ce poste, très limité techniquement , est un risque à ne pas prendre. Le Skyblue Gaël Clichy, qui pour nous a trop peu eu sa chance en Equipe de France, tient donc la corde.

Une charnière Koscielny – Varane

S’il y a bien un secteur où actuellement, tous les joueurs sélectionnés koscielnysont à la peine, c’est bien la défense centrale. Seul joueur qui déroge à la règle : le défenseur d’Arsenal Laurent Koscielny. Pourtant habitué les saisons précédentes des cartons rouges et fautes stupides dans sa surface, le joueur semble depuis l’exercice 2013-2014 faire preuve de plus de sérénité. Il domine même la défense des Gunners, au côté d’un Per Mertesacker retrouvé. Et étant donné la méforme des autres centraux français, il doit figurer dans le onze type du sélectionneur.

Difficile de dire qui doit être aligné à ses côtés. Au Real Madrid Raphaël Varane, dégageant jusque là une impression de grande sérénité, est depuis plusieurs matches auteur de prestations décevantes. Il a notamment eu beaucoup de mal lors du Classico, et est impliqué sur les deux buts encaissé par les madrilènes (2-1 pour le Barça). Néanmoins, on peut mettre ce coup de moins bien sur le compte de son jeune âge, et aisément penser qu’il saura se reprendre.

En revanche ça n’est pas le cas du monégasque Eric Abidal, qui au fil des matches se montre de plus en plus décevant. Son équipe aurait même pu s’incliner sur une de ses boulettes face à Evian-Thonon Gaillard, c’est pour dire… Donc pas de quoi lui faire confiance face à l’Ukraine.

Quant à Mamadou Sakho, il ne s’est jamais réellement montré très convaincant depuis qu’il est arrivé à Liverpool, et reste en proie au doute avec la rude concurrence qui règne dans le secteur. Pas question pour nous qu’il apparaisse dans l’équipe type. On espère donc un Varane en grande forme et a la confiance retrouvée pour jouer face à l’Ukraine.


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable