On les a emmanchés (billet d’humeur)

C’était un match à voir. Cette fois, contrairement à ce qui s’est passé à l’aller, on leur a marché dessus. On les a mangés. Oui la France reste, si ce n’est une grande, au moins une nation du football. Et ça fait du bien. Beaucoup de bien.

En deux matches, ils nous auront fait tout vivre. Tout d’abord, ils nous ont fait sombrer dans le désespoir, au terme d’un match aller catastrophique. On a là assisté à une véritable débâcle. Un match sans envie et sans caractère, à la suite duquel on s’est légitimement posé la question de savoir s’il existait vraiment une « Equipe » de France. Hier matin, rappelons-nous bien que, si tout le monde espérait, personne n’y croyait.

Mais ce 19 novembre 2014, quel régal… De l’envie, de l’investissement, du talent et de la réussite. Tout y était, pour le plus grand plaisir des passionnés de foot. C’est des matches comme ça qu’on veut voir, quand on supporte les Bleus. Un grand merci aux 24 joueurs et Didier Deschamps, qui nous ont fait vibrer comme rarement.

Et elles sont où les ukrainiennes?

C’est gratuit, ça ne mange pas de pain, et personnellement ça me fait très Equipe de France 4plaisir, alors on va taper un peu sur les Ukrainiens. Les Ukrainiens c’est les 23 mecs qui, il y a cinq jours, se sont imposés face à l’Equipe de France. Ce soir là, ils devaient certainement être sous cocaïne, amphétamines, ou autre. Un bon truc des pays de l’Est quoi. Parce que quand on voit la prestation qu’ils ont livré hier soir, laissez-moi rire. Si un mot devait les qualifier, ça serait inexistants.

A croire qu’une grosse paire leur avait poussé juste avant le match aller, avant qu’une main castratrice ne vienne rechercher son dûs. Fantomatiques sur le terrain, on se demande encore comment on a pu s’incliner lors du premier match. Enfin peu importe nous sommes qualifiés. On ne reviendra pas là-dessus. Mais quand même, pour moi les deux matches face à l’Ukraine sont le parfait exemple que le dopage existe dans le foot. Les hommes de Fomenko ont passé le match aller dans la poudreuse, avant de se retrouver à sec.

On va, on va, on va au Brésil!

La non-qualification de 1993, le reportage d’Intérieur Sport, et toutes Cantona-France-Bulgarie_full_diapos_largeles similitudes qu’ont pu évoquer les différents « spécialistes » du foot avec l’Equipe de France d’il y a 20 ans : nique. Ce qui s’est passé hier soir, c’était beau, c’était magnifique, apocalyptique.

En témoigne la liesse populaire qui s’est emparé du pays juste après le match. Personnellement, si j’avais pu courir nu dans la rue ou mettre une dizaine de lamas dans le tram, pour manifester ma joie, je crois que j’aurais été content. Mais avec tous les supporters que j’ai pu croiser dans les rues, on a préféré chanter (même si gueuler serait plus approprié), et secouer les voitures. C’était marrant aussi.

Parce qu’hier soir, comme beaucoup, j’étais un gosse. Je suis redevenu l’enfant que j’étais, qui découvre le football, et s’émerveille devant le match auquel il assiste. A cette époque je regardais France – Brésil, hier je regardais France – Ukraine (oui je m’enflamme).

Ils avaient tout prévu

Franchement, quand on voit à quel point l’Equipe de France était enzemasupérieure aux ukrainiens hier, c’est à se demander si on ne l’avait pas fait exprès. Les tricolores semblaient portés par un je ne sais quoi, qui me laisse encore tout chose. Si c’est sûr, c’était calculé. Je suis sûr que Wahiba avait pour consigne de se rendre chez un bookmaker, et de parier la moitié du compte en banque de Ribéry. Avant il était riche, maintenant il est pété. De quoi s’acheter la Ballon d’Or. Quoi que la portugaise était plutôt pas mal non plus face à la Suède.

En plus comme sa femme pariait, il a pu se faire offrir encore plus de Zahias par ses potes de l’EDF. C’est ça, un vrai vestiaire. Même si quand ils ont croisé Anelka en boîte, ça s’est un peu mal passé. Il leur aurait dit de tous aller se faire enc*****, et que c’était des fi** de pu** (faites pas les mijorées, l’Equipe l’a mis en une). Nasri lui a répondu de fermer sa gueule. Ca c’est donc bien terminé.

Finalement, il n’y a que la Fédération Française de Football qui n’espérait même pas (sauf pour les 20 millions de manque à gagner, évidemment) : rien n’était prévu en cas de qualification. Si l’Equipe de France a été resplendissante, Le Grète lui, est resté le même.

Encore une fois, je remercie l’Equipe de France pour toutes les émotions qu’elle nous a procuré, mais aussi qu’elle nous procurera encore ce soir. Doria Tillier nue, j’en rêvais.


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable