US

Aucun problème entre l’Inter et Icardi ?

par

Mauro Icardi devrait malgré tout prolonger avec l’Inter Milan.

Aucun problème entre l’Inter et Icardi ?
En discussions avec l’Inter Milan depuis plusieurs semaines désormais, Mauro Icardi n’a toujours pas prolongé son bail et a même récemment perdu son brassard de capitaine.
Néanmoins, l’international argentin n’aurait pas l’intention de s’en aller puisqu’il est très attaché au club lombard, comme l’indique la compagne et agent du joueur, Wanda Nara.

Pour Mauro, avec le brassard, ils se sont mis en retrait. Il porte la tunique de l’Inter avec fierté, il n’a jamais pensé à l’argent, tout le monde sait ce qu’il gagne et s’il était intéressé, il aurait pris des décisions différentes.

Evidemment, la décision de lui retirer le brassard au profit de Samir Handanovic, et son absence dans le groupe pour le match d’Europa League pourrait laisser croire à une séparation.
Pourtant, cela ne semble pas être le cas, et l’Argentin n’est pas encore partie de Lombardie.

Sa fierté était d’être capitaine, ce n’était pas facile après (Javier) Zanetti et il a tout fait pour honorer ce rôle. (…) Je suis en contact avec le conseil d’administration du club. Les journaux le disent, mais j’ai eu une réunion de trois heures avec trois personnes très importantes du club et ils n’ont rien dit à moi ni à Mauro. L’Inter est une famille. Mauro a marqué 120 buts pour cette équipe, il est le premier fan et qu’il joue ou non, pour nous ça ne change rien.

Discours de facade ou réel ambition de s’inscrire dans la durée ? Les prochains mois nous l’indiqueront. En attendant, Icardi devrait encore voir son nom lié aux rumeurs.

Retrouvez toute l'actu mercato de Inter Milan

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.