US

PSG : Quelle première recrue pour Unai Emery ?

par

Alors que sa nomination à la tête du PSG n’est plus qu’une question de jours, Unai Emery aurait déjà entamé activer plusieurs pistes en vue de renforcer l’effectif parisien la saison prochaine.

Un international colombien dans le viseur ?

Pour renforcer l’attaque parisienne, le technicien espagnol aurait jeté son dévolu sur Carlos Bacca.

Un joueur qu’Emery a eu sous ses ordres pendant deux saisons lorsqu’il évoluait au FC Séville.

Auteur d’une excellente saison au Milan AC (18 buts), Bacca ne serait pas contre le fait de retrouver son ancien coach.

Les Rossoneri pourraient accorder un bon de sortie au Colombien pour un montant supérieur à 30 M€.

Un ancien de la maison ?

Unai Emery pourrait également débarquer avec un autre joueur dans ses valises.

Le technicien aimerait particulièrement avoir Kevin Gameiro sous ses ordres.

Avec 28 buts inscrits en 51 matches cette saison, le Français n’était pas loin de participer à l’Euro 2016.

Il pourrait finalement revenir au PSG, club pour lequel il a joué de 2011 à 2013.

Plutôt un milieu de terrain ?

Le journaliste Daniel Riolo semble quant à lui envisager un autre joueur :

Unai Emery pense à un joueur qu’il a eu à Valence et qui joue peu en Angleterre

Le profil pourrait correspondre à celui de Juan Mata qu’Unai Emery a eu sous ordres à Valence.

Aujourd’hui à Manchester United, Mata ne semble pas entrer dans les plans de José Mourinho et pourrait aller voir ailleurs.

Tu en veux encore ?

PSG : 4 preuves que Marquinhos doit être conservé à tout prix

Le passage sous l’ère Emery s’annonce riche en changements, et pas sûr que la cote du PSG reste au beau fixe chez les bookmakers pendant cette période de rodage. De quoi se laisser tenter par un pronostic, et pourquoi pas aussi un code promo France Pari avec 200€ à la clef !

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.