US

PSG : Et Leonardo, il est pas viré ?

par

Première saison sur le banc parisien, Antoine Kombouaré ramène une Coupe de France. Seconde saison, il fait du PSG l’un des plus beaux jeu du championnat de France avec des moyens très limités mais avec une équipe solidaire et collectif. Aujourd’hui, il est leader de la Ligue 1 avec une équipe qui ne se connaît pas encore parfaitement et des joueurs comme Pastore ou Menez qui jouent les divas.

Résultat, c’est Antoine Kombouaré qui prend la porte. Et Leonardo dans l’histoire ? 42M€ pour Javier Pastore qui joue bien deux mois dans l’année et qui pense déjà à son futur transfert. Diego Lugano, recruter pour être le patron de la défense, qui aujourd’hui est passé derrière Sakho, Camara et Bisevac.

Aujourd’hui l’âme du PSG se trouve au Parc des Princes sauf pour Leonardo qui souhaite envoyer le club de la Capitale au Stade France. Dans les mois qui viennent, ce dernier a intérêt à faire les bons choix. Que faire si le successeur d’Antoine Kombouaré ne finit pas champion. Une chose est sûre, en enlevant les valeurs du clubs, le dirigeant brésilien ne va pas se faire que amis, une situation qui pourrait obliger les qatariens à prendre des décisions en écartant par exemple Leonardo. Pour rappel ce dernier n’était pas la priorité du club, il arrivait même en troisième choix.

Côté recrutement, Antoine Kombouaré avait réclamé Bisevac, Matuidi, Douchez et Gameiro qui mise à part l’ancien portier rennais sont pour le moment une réussite. Leonardo a pour le moment  réussit à dénicher deux bonnes recrues qui sont Sirigu et Sissoko, le reste, des divas, des joueurs non colléctif, et d’autres qui n’ont pas le niveau.

En conclusion, le Kanak méritait au moins de finir la saison puisque n’oublions pas que l’objetif du QSI était une qualification pour la prochaine Ligue Champions.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.