US

Quel défense pour le Milan?

par

Nesta (en photo) et Zambrotta out, Taiwo et Mexès peut-être pas conservé, Thiago Silva courtisé, le Milan AC va certainement devoir revoir sa défense dans les prochaines semaines et Itasportpress rapporte que les Rossonero auraient plusieurs noms sur leurs tablettes.

On commence par Francesco Acerbi, le Genoa et le Chievo Verone, ils détiennent le joueur en co-propriété, auraient trouvé un accord avec la direction lombarde pour le transfert du défenseur qui est toujours plus proche de Milan. Il ne reste plus qu’au joueur à trouver avec un accord avec son possible futur employeur. Ce qui ne devrait pas être trop dur puisqu’il a récemment déclaré que se serait un rêve de jouer pour Milan.

Néanmoins Acerbi ne serait pas la seule piste des milanais qui auraient également un oeil sur Kyriakos Papadopoulos (Schalke 04), Jean-Armel Kana-Biyik (Rennes), ainsi qu’Angelo Ogbonna (Torino). Si le second a récemment été observé, le troisième pourrait arriver en échange des jeunes Simone Verdi et Nnamdi Oduamadi qui ont passés l’année en prêt au … Torino.

A noter qu’Alessandro Nesta n’est pas encore totalement parti. En effet, si il y a quelques jours, le défenseur central annonçait son départ La Gazzetta dello Sport affirme que le joueur italien ne pourrait pas rejoindre les New York Red Bulls! En effet, les dirigeants de la Major League Soccer n’auraient pas validé un arrangement qui permettrait à la franchise américaine d’avoir trois joueurs avec un salaire supérieur à la limite fixée (environ 268.000 euros par mois). Résultat des courses, Alessandro Nesta pourrait bien rempiler à San Siro jusqu’en juin 2013.

Pour finir, Taye Taiwo ne devrait pas rester au Milan et ce dernier pourrait être remplacé par l’international serbe de Manchester City, Alexandre Kolarov, selon calciomercato.it.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.