US

Pedro explique les 3 raisons qui l’ont fait rejoindre Mourinho à Chelsea

par

Du fait de la haine que ressent le Barça contre José Mourinho, le transfert de Pedro à Chelsea a pu surprendre quelques supporters catalans. Dans les colonnes d’El Pais, l’ailier espagnol a expliqué sa décision de jouer pour le Special One. Voici les 3 principales raisons.

1. Une mentalité de gagneur

Quitter le Barça d’accord, mais Pedro n’a pas rejoint n’importe quel club. Il a rejoint Chelsea, champion d’Angleterre en titre.

Et il a rejoint José Mourinho. Un type qui pèse entre autres choses 2 ligues des Champions, 3 Premier League, 2 Serie A et 1 Liga.

J’aime la manière qu’a Mourinho de travailler. Je me sens bien. Il a une mentalité positive et de compétiteur. Je suis ravi parce que je n’aime rien tant que gagner.

2. La confiance de l’entraineur

Principale raison du départ de Pedro : la concurrence féroce en attaque au Barça. Avec le trio Messi-Neymar-Suarez, Pedro n’avait aucune chance d’évoluer régulièrement.

Si Mourinho ne lui a pas promis une place de titulaire indiscutable, l’ailier espagnol a senti que l’on comptait sur lui à Chelsea pour évoluer aux côtés d’Hazard et Costa.

C’était une bonne discussion, il m’a expliqué la situation de l’équipe, ce qu’il attendait de moi et j’ai entendu ce que j’avais besoin d’entendre : qu’avec moi, l’équipe grandirait. Il m’a donné de la confiance.

3. La vie à Londres

Et si quitter le cadre de vie barcelonais peut être compliqué, la pilule est plus facile à avaler quand on se retrouve à Londres.

En plus, la possibilité de vivre à Londres est un privilège.

C’est sûr que c’est plus sexy que Manchester…

Pedro à Chelsea, un succès selon vous ?

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.