US

La Juve a deux pistes par ligne

par

La Juventus Turin serait toujours à la recherche de renfort pour la saison prochaine et notamment en Coupe d’Europe, mais aussi en championnat où il faudra confirmer et pour cela les turinois auraient décidé de recruter plusieurs joueurs par ligne.

En défense, si la piste menant à Alessandro Nesta revenait tous les deux jours, il semblerait que ce dossier soit définitivement bouclé depuis les récentes déclarations du milanais : « Ce qui est certain, c’est que je n’irai pas à la Juve. Ça, c’est sûr. (…) Mais je tiens à dire que je n’irai pas à la Juve, et que les choses qui ont été écrites sur le sujet jusqu’ici ne sont pas vraies. (…) Je n’ai pas besoin d’aller à la Juve, et les Bianconeri n’ont pas besoin de moi, donc c’est un chapitre clos. » De ce fait, les Bianconero auraient réactivé deux anciennes pistes et notamment celle de Johan Djourou (Arsenal) et Davide Astori (Cagliari), d’après Tuttosport.

Concernant le milieu de terrain, les dirigeants de la Vieille Dame aurait toujours l’intention d’acheter le milieu ghanéen de l’Udinese, Kwadwo Asamoah, mais Antonio Conte aurait fait de Mariano Izco, le joueur de Catane sa priorité, si l’on en croit les dernières informations de la Gazzetta dello Sport.

Du côté de l’attaque, Tuttosport croit savoir que les turinois auraient prévu de faire le maximum pour recruter l’attaquant uruguayen de Naples, Edinson Cavani. Pour arriver à leurs fins, ces derniers offriraient un salaire de 2,3 millions d’euros par an, soit le double de ce qu’il touche à Naples et seraient prêts à débourser 60 millions d’euros. Mis à part Cavani, l’actuel leader du classement aurait également l’intention de recruter Lucas Ocampos, la petite merveille de River Plate. D’après la presse transalpine, une offre de 15 millions d’euros serait sur le point d’être formulée.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.