US

Ca va bouger à Chelsea !

par

Quatrième de Premier League, la direction de Chelsea a prévu de bouger sur le mercato. En effet, plusieurs joueurs devraient déjà quitter le club ce mois-ci. Si Anelka devrait bientôt rejoindre la Chine, le défenseur central, Alex, un temps annoncé au brésil pourrait finalement rejoindre les QPR, selon la presse anglaise, à moins que Besiktas ne passe également à l’action, d’après Itasport. La Juve et Santos suivraient aussi ce dernier.

A ce propos la dernière solution semble être la piste privilégiée par le joueur puisqu’il a expliqué qu’il envisageait de rentrer au Brésil : « Je savais quand j’ai demandé à être transféré que je n’aurai pas le même salaire au Brésil qu’ici. Ce sera même dur de s’en approcher. Le championnat brésilien est très bon. A moins que quelque chose de spécial arrive, je vais rentrer à la maison. »

A noter qu’outre Alex, Franck Lampard et Josh Mac Eachran pourrait eux aussi faire leurs valises. En effet, d’après The Sun, David Beckham essaye de convaincre le premier de le rejoindre à Los Angeles, tandis que le second devrait, lui, être prêté et Bolton semblerait même en bonne position, comme l’affirme TalkSport.

Au rayon des arrivées, les Blues auraient démarré des négociations avec Everton et Bolton pour Jack Rodwell et Gary Cahill. Si pour le premier, le dossier semble compliqué puisqu’Everton réclame 20 millions de livres, selon le Daily Mirror, pour le second un accord, estimé à 8,3 millions d’euros, aurait déjà été trouvé. Néanmoins, les négociations avec le joueur reste toujours aussi délicat.

Mis à part ces deux joueurs, la presse britannique annonce également que la direction londonienne garderait toujours un oeil sur le milieu du FC Porto, Fernando, ainsi que sur le latéral néerlandais de l’Ajax Amsterdam, Grégory van der Wiel. Affaire à suivre…

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.