US

Benzema ne viendra pas à Arsenal ! Une bonne chose pour le club anglais, voici pourquoi

par

Karim Benzema l’a annoncé sur son compte Instagram : il ne bougera pas du Real Madrid cet été. Nous vous expliquons pourquoi c’est une bonne nouvelle pour Arsenal.

Un jeu qui ne lui correspond pas

Arsenal développe un jeu offensif basé sur la possession de balle.

Avec Ozil, Cazorla, Alexis Sanchez ou encore Walcott, le club possède de nombreux joueurs qui touchent beaucoup de ballons.

Arsenal a donc besoin d’un renard des surfaces devant. De quelqu’un présent dans la surface de réparation pour terminer les actions.

Pas de doute entre Arsenal et La Benz’, ça ne matche pas comme on dirait sur Tinder !

Un statut lourd à assumer

En cas d’arrivée à Arsenal, Karim Benzema aurait été considéré comme le grand attaquant venu sauver les Gunners.

Le premier depuis Robin Van Persie. Le buteur des Bleus serait celui qui apporterait la Premier League à l’Emirates Stadium.

Un statut très particulier dans un nouveau championnat très différent de la Liga qui aurait pu être difficile à assumer.

L’Euro 2016 en vue

Avec la compétition en France tant attendue, pas sûr que Karim Benzema fasse sa meilleure saison en 2015/2016.

Assuré du poste de titulaire à la pointe des Bleus, le Français n’a pas intérêt à se blesser ou à prendre des risques en allant dans une nouvelle équipe.

Un transfert cet été à Arsenal semble donc très risqué pour l’équipe comme pour le joueur.

La concurrence avec Giroud

En signant avec Arsenal, La Benz’ se retrouverait en confrontation directe avec le deuxième buteur français : Olivier Giroud.

Une concurrence en club et en sélection qui pourrait être malsaine sachant que les deux attaquants ne savent pas jouer ensemble.

Et puis, Giroud est bien trop beau gosse.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.