US

4 raisons de ne pas croire à la rumeur Neymar à Manchester United

par

La rumeur enfle depuis plusieurs jours. Manchester United tenterait de faire venir le prodige brésilien, Neymar. Le joueur n’a aucun intérêt à aller jouer en Angleterre.

1/ Il évolue dans la meilleure équipe du monde

Auteur d’un triplé Coupe-Championnat-Ligue des Champions en 2014/2015 et déjà vainqueur de la Supercoupe d’Europe cette saison, le FC Barcelone est considéré comme la meilleure équipe du monde actuellement.

A titre de comparaison, Manchester United n’est même pas la meilleure équipe dans sa ville.

2/ Lionel Messi > Wayne Rooney

Nombreux sont les joueurs qui vendraient leur mère pour une place de titulaire à côté de Lionel Messi.

Le Brésilien cotoie également Luis Suarez, un des meilleurs attaquants de pointe du moment.

Bien que Morgan Schneiderlin fasse rêver, Andres Iniesta est autre argument qui doit pousser Neymar à rester en Catalogne.

3/ Un jeu qui lui correspond

A Barcelone, Neymar a pu soigner ses stats. L’attaquant a claqué 39 buts en 51 rencontres la saison dernière.

Porté sur l’offensive, le jeu barcelonais lui sied parfaitement. Sa technique lui permet de se sentir à l’aise dans un championnat où les défenseurs sont moins rugueux qu’en Angleterre.

4/ Le cadre de vie

Manchester, c’est le nord de l’Angleterre. Il n’y fait pas vraiment beau et ce n’est pas la plus belle ville du monde.

Barcelone a d’autres arguments. La plage est proche, l’architecture y est sympathique et les filles sont en maillot de bain.

Rien que pour le cadre de vie Neymar a tout intérêt à rester dans la capitale catalane !

Retrouvez toute l'actu mercato de FC Barcelone / Barca

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.