US

OM: Vendre Brandao pour recruter Didier Drogba ?

par

A maintenant quelques semaines de l’entame du mercato, l’Olympique de Marseille, plus que jamais en course pour le titre planche également en coulisse sur les contours de son prochain effectif.

L’exigeant Didier Deschamps n’a pas tardé à activer ses réseaux et les pistes menant à Tiago et à David Trezeguet sont les plus évidentes toutefois un autre joueur continue de faire rêver à la fois le public marseillais mais aussi son staff, il s’agit de Didier Drogba.

L’ivoirien qui n’a jamais caché la tristesse de son départ, est discuté à Chelsea où Abramovitch supporte mal ses écarts de comportement, que ce soit l’expulsion lors de la finale de Champion’s League 2008 ou le scandale télévisé de l’Ivoirien suite à l’élimination des Blues par Barcelone.

Chelsea, qui aura un nouvel entraineur la saison prochaine pourrait donc choisir de remodeler son effectif et de miser sur Dzeko, le buteur de Wolfsburg ou sur Emanuel Adebayor. A 31 ans, Didier Drogba est estimé à environ 15 millions d’euros, une somme rondelette qui ne serait toutefois pas le principal obstacle au retour de Drogba.

En effet, la presse anglaise nous révèle aujourd’hui un très fort interet de la part de Tottenham et de Manchester City envers la révélation marseillaise de la deuxième partie de saison, le brésilien Brandao. Raillé à ses débuts, le solide attaquant a conquis Marseille grace à un engagement de tout les instants et à des buts importants. Ses bonnes performances ont fait explosé sa valeur marchande, si bien que City aurait préparé une offre de 18 Millions d’euros, une somme qui permettrait à Marseille de concrétiser le dossier Drogba.

Reste à connaitre le souhait de Didier Deschamps à propos de Brandao ainsi que la propension de Drogba à renoncer au salaire astronomique de Chelsea.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.