US

OM : Didier Deschamps prêt à activer la filière turinoise

par

Il se sait attendu par tout un peuple sur la Canebière. Afin de ne décevoir personne, Didier Deschamps aimerait réaliser un grand mercato pour satisfaire les supporters phocéens qui attendent beaucoup de l’arrivée du Champion du monde 98 sur le banc. Ainsi selon le quotidien transalpin Tuttosport, ce dernier pourrait activer quelques réseaux notamment turinois pour le prochain marché des transferts.

Tout abord la piste David trezeguet. En conflit avec ses dirigeants, l’ancien monégasque aimerait changer d’air en fin de saison pour signer dans une formation qui puisse lui offrir du temps de jeu et surtout la possibilité de disputer la Ligue des Champions. Chose que l’OM peut lui offrir, seul obstacle, le salaire. Le buteur turinois perçoit un salaire énorme pour une équipe de Ligue 1 et surtout un gros paquet de clubs européens seraient également sur les rangs.

Ensuite les pistes Tiago et Vicenzo Iaquinta pourraient également être activées. Placé sur la liste des transferts, l’ancien lyonnais ne serait pas contre un retour en France surtout dans une formation qui dispute la C1. L’indemnité de transfert ne devrait pas être trop élevée. Concernant l’attaquant transalpin, tout dépendra du mercato turinois et du futur entraineur.

En effet depuis la mise au placard de David Trezeguet, Vicenzo Iaquinta s’est parfaitement relancé, alignant des prestations solides. Les marseillais ne sont pas seuls sur le coup puisque les russes du Zenith Saint-Petersbourg le suivraient également. Concernant le montant du transfert, une offre de 8 millions d’euros devrait faire l’affaire.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.