US

Montpellier n’a plus de terrain !

par

La météo ne fait aucun cadeau aux gens du sud et notamment à Montpellier ! En effet, après les inondations de la semaine passée, les héraultais ont une nouvelle fois dû faire face à une nouvelle vague d’inondation et si tout le monde s’agite pour essayer de remettre en état leur propriété, les dirigeants du MHSC cherchent eux à délocaliser leur futures rencontres !

« Une lame de 7 mètres de haut a sauté les portes anti-inondations, l’eau a détruit la pelouse, certaines tribunes ont explosé sous la pression de l’eau, c’est impossible de penser y jouer avant 3 voire 4 mois. Le coût des travaux va certainement osciller entre deux et trois millions d’euros ! (…) On va essayer de transférer les matches au stade Yves du Manoir (désormais Altrad Stadium NDLR) le stade de rugby de Montpellier, en accord avec le président du Montpellier Hérault Rugby, Mohed Altrad, que je vois demain matin et en accord avec Louis Nicollin » a affirmé le président de l’agglomération de Montpellier, Philippe Saurel dans une interview accordée à Mlactu.fr.

Pour le président du MHSC, la solution se trouve également ailleurs au vue des dégats : « Il n’y a plus de vestiaires…enfin, il n’y a plus rien. Il y a une partie de la pelouse qui doit être dans notre belle mer Méditerranée. Ça fait de la peine de voir le stade comme ça. C’est une grosse scène de désolation dans un petit coin de Montpellier. Il faut le voir pour le croire. Il faut tout refaire. On va se rapprocher de Béziers, de Nîmes, d’Istres. De nos amis du rugby pour voir si la solidarité sportive montpelliéraine existe. On est un peu dans la merde, mais bon.»

Si certaines rumeurs affirment que le stade devrait être remis en état, d’autres annoncent que les montpelliérains chercheraient surtout à construire une nouvelle enceinte qui ne sera pas cette fois-ci dans une zone inondable.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.