US

Mangala, Romagnoli, Diarra : Les indiscrétions mercato du 23 août 2016

par

Alors que le mercato ferme dans un peu plus d’une semaine, les rumeurs de transferts sont nombreuses. Voici le récap du jour.

On y croit

Koulibaly annoncé partant, Naples envisagerait de s’attacher les services d’un nouveau défenseur. Les Azzurri étudieraient la piste Eliaquim Mangala, en délicatesse du côté de Manchester City. Un prêt serait à l’étude (Gazzetta dello Sport)

Lassana Diarra négocierait toujours avec Galatasaray à propos de l’amende de 10 M€ qu’il doit payer au Lokomotiv Moscou. Un accord aurait été trouvé pour un salaire annuel de 4,5 M€ et une prime de 5 M€ réglée en trois fois pour l’aider à payer sa dette (La Provence)

Antonio Conte aimerait recruter un milieu de terrain supplémentaire. Le coach de Chelsea aurait coché le nom de Marcelo Brozovic (Inter Milan). L’international croate serait estimé à 25 M€ par les dirigeants Nerrazzuri (Premium Sport)

On n’y croit pas

Alessio Romagnoli aurait la possibilité de quitter l’AC Milan pour tenter sa chance en Angleterre. Chelsea aurait en effet formulé une offre de 30 M£. Proposition refusée par le club lombard (Sky Sports)

Annoncé comme imminente avec un accord acté, l’arrivée de Clinton Njie à l’OM n’est pas encore bouclée. L’ancien lyonnais ne serait en effet plus chaud à l’idée de rejoindre le club olympien (L’Equipe)

Annoncé sur le départ, Mathieu Valbuena ne devrait finalement pas quitter l’Olympique Lyonnais. L’agent du joueur, Jean-Pierre Bernès, a confirmé cette tendance : « Mathieu n’a jamais eu de problème avec qui que ce soit dans le vestiaire (…) Il a toujours respecté ses contrats et il le fera aussi à Lyon.»

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.