US

L’OL pourrait vendre Gourcuff, mais pas Lopez!

par

Les finances de l’Olympique Lyonnais ne sont pas au beau fixe et des joueurs vont très probablement devoir faire leurs valises. En effet, malgré les ventes l’été dernier d’Hugo Lloris, Cris, Kim Källström, Aly Cissokho ou encore Ederson, les comptes du club rhodanien affiche encore un déficit estimé à 25 millions d’euros.

Jean-Michel Aulas a même déjà affirmé que pour rééquilibrer des comptes, plusieurs joueurs allaient devoir faire leurs valises. Trois exactement. Deux cet hiver et un cet été. Reste à savoir quels sont les joueurs visés. Si Bastos, Réveillère ou encore Gomis ont été très proche de la sortie en aout dernier, ce n’est pas le cas de Lisandro Lopez qui sera conservé coute que coute, malgré l’intérêt grandissant de la Fiorentina.

« On doit réduire la masse salariale, on cible les joueurs qui ont une valeur d’amortissement importante. Lorsqu’on laisse partir un joueur, trois éléments rentrent en compte : le produit de la cession, la réduction d’amortissement et la charge salariale. Pour répondre précisément à la question, Lisandro est indispensable. Pour moi, il sera bel et bien là en juin prochain sauf s’il souhaite s’en aller ce qui n’est actuellement pas le cas  » a confié le président lyonnais à Lyon Capitale.

A noter que si Gourcuff a toujours été défendu, il pourrait quand même faire parti des potentiels départs : « Yoann fait partie des actifs importants de l’Olympique lyonnais. On a consenti un effort considérable d’investissement pour pouvoir le faire venir. À l’époque, c’était le meilleur joueur français. Il a subi beaucoup de difficultés. Pour l’heure, on ne peut pas dire qu’on ait traduit cet investissement en performance économique (…). S’il revient au plus haut niveau, qu’il fait l’objet de sollicitation et qu’il souhaite partir, il pourrait alors faire l’objet d’un transfert. »

Affaire à suivre…

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.