NL

Las Palmas : Une offre refusée pour Rémy ?

par

Si Levante semblait bien placé pour récupérer l’attaquant français de Las Palmas, Loic Rémy, le média Marca affirme que le tricolore ne devrait jamais atterrir à Levante. En effet, le président canariens, Miguel Angel Ramirez, a refusé l’offre reçue puisqu’il s’agit d’un concurrent au maintien. Une mauvaise nouvelle pour l’ancien attaquant de Chelsea qui ne souhaite plus rester, à cause de son entraineur, comme il l’a déclaré lors d’une interview accordée au magazine Marca.

Je ne reviendrai pas parce que ce qu’il s’est passé est un manque de respect total de la part de l’entraîneur. Je ne dis pas que j’étais un joueur-clé, mais j’étais le meilleur buteur et ils m’ont subitement mis de côté. Je suis très déçu de devoir quitter ce club parce que je voulais me battre jusqu’à la fin de la saison pour aider l’équipe à se maintenir. Ce qu’il s’est passé, c’est que moi et Tannane étions à l’hôtel (lors d’un rassemblement de l’équipe entre le 27 et le 31 décembre dernier). Nous sommes arrivés en retard d’une minute au dîner. Nous n’avons pas d’excuse parce que nous sommes des professionnels et nous devons être à l’heure. Mais ce n’est pas une excuse pour que l’entraîneur se débarrasse de ses joueurs de cette manière (…) Furieux de la gestion de son cas, Rémy s’est alors complètement lâché sur son futur ex-coach. « Il n’est même pas venu me parler. Il a discuté avec le président et le président est venu nous parler. Il n’a pas eu les c… de venir en face de moi pour me dire : « je ne veux plus de toi pour telle ou telle raison ». Je ne suis pas un type à problème, je ne me serais pas battu avec lui. L’entraîneur m’a traité comme si j’étais de la merde. Je me suis senti comme de la merde. Je ne m’attendais pas à être en France en ce moment sans jouer

Retrouvez toute l'actu mercato de UD Las Palmas

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.