US

Le futur buteur de l’OM rend fou Marseille !

par

Annoncé sur la Cannebière, Alberto Gilardino ne devrait finalement pas rejoindre la formation phocéenne qui, pourtant, a l’avantage de disputer la Ligue des Champions, contrairement à la Fiorentina. En effet, lors d’une conférence de presse, Didier Deschamps a affirmé que l’attaquant en question serait d’accord pour rejoindre l’OM, ce qui n’est pas le cas de l’italien de 28 ans. « Je suis très heureux ici et il me reste trois ans de contrat. Deschamps m’a contacté, peut-être parce qu’il me connait bien. Il joue la Ligue des Champions et cherche un nouvel attaquant, mais je me sens très bien à Florence et je veux gagner des choses ici  » a-t-il déclaré au Corriere dello Sport.

De ce fait, plusieurs noms reviendraient avec insistance et notamment celui du chouchou du Velodrome, Didier Drogba. D’après La Provence, le prêt de Margarita Louis Dreyfus aurait permis aux phocéens de relancer discrètement ce dossier qui semblerait déjà bien avancé. Certaines sources affirment même que l’attaquant ivoirien de 32 ans était à Marseille ces derniers jours et qu’il pourrait s’engager en début de semaine prochaine. Néanmoins, si le club n’a pas démenti cette piste, Eurosport l’a fait pour eux en indiquant que ni Drogba, ni Gilardino et ni Suarez ne rejoindrait les champions de France 2010.

Toujours selon Eurosport, la piste la plus crédible du côté de Marseille serait le buteur niçois, Loïc Rémy. L’OGC Nice aurait même déjà reçu une offre de la part de l’OM pour l’international français qui a, au passage, refusé l’offre de Stoke City. Si d’autres joueurs comme Santa Cruz, Gignac, Valdez ou encore Suazo ont également été cités, la situation reste toujours la même. En effet, le nom du futur attaquant marseillais n’a toujours pas été dévoilé, mais il rend de plus en plus fous les supporters phocéens. Affaire à suivre…

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.