Jeux Olympiques : 5 cracks à découvrir

Alors que tous les projecteurs seront braqués sur Neymar, Marquinhos ou Lo Celso, le futur parisien, d’autres joueurs seront à découvrir lors du tournoi olympique de football qui débute ce soir. Voici les 5 cracks à surveiller.

1. Gabriel Barbosa, Brésil

Son nom a alimenté bon nombre de rumeurs depuis l’ouverture du mercato. Arsenal, PSG ou Juventus, le joueur de Santos devrait rejointe la Vieille Dame une fois les JO terminés.

Et ce n’est pas un hasard, à seulement 19 ans, l’attaquant était déjà de la partie lors de la Copa America 2016. Barbosa avait pris part aux 3 matches de poules de son équipe, y allant même de son but face à Haïti.

Lors de ces Jeux Olympiques, Gabriel a l’occasion de franchir un palier avec la Seleçao, toujours à la recherche d’un buteur attitré. A lui de saisir sa chance dans un tournoi qui semble promis au Brésil.

353362E800000578-3638337-Brazil_s_attacking_players_including_Gabriel_Barbosa_could_not_b-a-4_1465799365506

2. Hirving Lozano, Mexique

Lui aussi a participé à la Copa America 2016. Et lui aussi a pris part à tous les matches du Mexique, jusqu’à la correction infligée par le Chili (7-0).

Positionné à droite de l’attaque mexicaine, bien qu’utilisé à gauche par son club de Pachuca, il retrouvera Oribe Peralta en pointe, comme lors de la Copa America.

Le champion du Mexique de 21 ans ne sera donc pas dépaysé et aura l’occasion de se faire un nom. Manchester United se serait déjà renseigné.

491384506-concacaf-olympic-qualifying-haiti-v-mexico-850x560

3. Takuma Asano, Japon

A seulement 21 ans, Asano compte déjà 3 saisons disputées dans le championnat japonais, pour un total de 27 buts. Pas mal. Suffisant en tout cas pour attirer les recruteurs d’Arsenal.

A l’intersaison, le Japonais a d’ailleurs rejoint les Gunners, pour le plus grand bonheur d’Arsène Wenger :

Takuma est un jeune attaquant talentueux et prometteur pour l’avenir. Il a eu un début de carrière impressionnant au Japon

Asano a en effet déjà accroché une Coupe d’Asie des U21 à son palmarès, en 2016, juste après avoir connu ses premières capes en équipe A.

japan-arsenal-asano_3493235

4. Humam Tariq, Irak

Les matches de l’Irak vaudront le coup d’oeil, au moins pour se faire un avis sur ce joueur que l’on présente comme plein d’avenir. Milieu de terrain offensif gaucher, son style et sa chevelure lui ont valu le surnom de « Messi Irakien ».

S’il est encore loin de l’Argentin, il partage une autre caractéristique avec La Pulga, sa précocité. En décembre 2012, Tariq effectue ses débuts internationaux, devenant le plus jeune joueur de l’histoire du football irakien, à seulement 16 ans.

Elu joueur irakien de l’année en 2012, il brille lors de la Coupe du Monde U20 en 2013, hissant son équipe en demi-finales de la compétition.

&NCS_modified=20141002223026&MaxW=640&imageVersion=default&AR-141009722

5. Roy Krishna, Fidji

A 28 ans, Krishna aura la lourde tâche d’encadrer le petit poucet de cette compétition, les Îles Fidji. S’il n’est pas un crack à proprement parler, il est de loin le joueur le plus expérimenté de son équipe.

Très tôt, Krishna a attiré les regards des recruteurs européens. En 2009, il est contacté par le PSV Eindhoven, mais ne donne pas suite, ne souhaitant pas être transféré aux Pays-Bas, notamment à cause du problème de langue.

Il a donc continué à rouler sa bosse en Océanie, remportant la Ligue des Champions locale avec Waitakere (Nouvelle-Zélande). L’occasion de disputer la Coupe du Monde des clubs et d’y inscrire un but. Avant d’attérir dans le championnat australien.

AGADIR, MOROCCO - DECEMBER 11: Roy Krishna of Auckland celebrates after scoring his teams first goal during the FIFA Club World Cup Play-off for Quarter Final match between Raja Casablanca and Auckland City at Agadir Stadium on December 11, 2013 in Agadir, Morocco. (Photo by Lars Baron/Getty Images)


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter

Télécharger l'appli Actu News
et Transferts du Mercato

phone-tablet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *