MD

Futur Crack : A la découverte de Diogo Gonçalves (Benfica)

par

Les-transferts.com continu son tour du monde pour vous faire les futurs cracks de la planète. Aujourd’hui, nous vous emmenions du côté du Portugal pour vous parler de Diogo Gonçalves.

 

Né le 06 fevrier 1997, ce dernier a commencé sa carrière dans un petit club local, le CD Almodôvar en 2005. Au bout de quatre ans, il tape dans l’oeil d’un recruteur de Benfica alors qu’il évolue au Ferreiras FC. Il effectue un essai d’une semaine où il impressionne fortement le club lusitanien. Il intègre rapidement l’académie de la formation de Lisbonne.

 

Considéré comme l’un des meilleurs de sa génération, le jeune joueur s’éclate au poste d’ailier gauche. Ses points forts sont la rapidité, les dribbles et sa polyvalence puisqu’il peut également se déplacer sur le côté droit de l’attaque.

 
Il gravit rapidement les échelons jusqu’à être appelé en 2014 avec U17 de l’équipe nationale du Portugal. Il participe au championnat d’Europe U17 et atteint les demi-finales de la compétition avec une défaite face à l’Angleterre.

 

A l’issue du tournoi, il va franchir un pallier et participer aux entraînements de l’équipe B de Benfica. En février 2015, il va effectuer ses première minutes avec la réserve lors du rencontre de championnat contre Oliveirense. Depuis quelques mois, son nom alimente la rubrique transferts puisque Chelsea, le Milan AC et le Paris Saint-Germain l’auraient supervisé.

 

Néanmoins avant de rejoindre un grand club, il va devoir améliorer plusieurs choses dans son jeu notamment sur la précision de ses frappes. Une chose est sûre, Benfica compte beaucoup sur son jeune prodige puisque le prix d’un éventuel transfert a été fixé à 35 millions d’euros.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.