US

Divers : Un petit tour du côté de l’Algérie

par

Les-Transferts vous proposes aujourd’hui un petit tour d’horizon du côté de l’Algérie notamment sur son championnat. Il est composé de seize clubs. Les deux premiers se qualifient pour la CAF Champions League et le troisième pour la CAF Confédération Cup. Quant aux trois derniers, ils sont relégués en deuxième division. Lors de cinq dernières années, le foot algérien a été dominé par l’ES Setif qui s’est emparé de trois championnats dont les deux derniers.

 

Cette saison, après 21 rencontres de championnat, deux clubs se détachent. l’USM Alger et l’ES Setif. Le premier dispose de trois points d’avance sur le second et neuf sur le MC Alger. Lors de ce week-end, la compétition a peut être connu un tournant. En effet, les champions sortants, l’ES Setif s’est incliné face au RC Arba (1-0). Un résultat qui a permis à l’USM Alger de prendre la première place grâce à sa victoire à domicile contre le JS Saoura.

 

Concernant la lutte pour la troisième place, le MC Alger compte 36 points soit deux de plus de le JS Kabylie et quatre sur MC El Eulma et CS Constantine. A neuf journée de la fin, la lutte s’annonce féroce et indécise. Une chose est sûre, les hommes de Jules Accorsi (MC El Eulma) peuvent compter sur leur buteur maison, F.Hamiti (26 ans). Avec 10 buts, ce dernier domine le classement des buteurs.

 

En ce qui concerne la zone rouge, c’est également très serré. le JSM Béjaïa qui ferme la marche au classement ne compte que cinq points de retard sur le premier non relégable, MC Oran. Les deux autres équipes qui sont actuellement potentiellement condamnées à la D2 sont Aïn Fakroun et le CA Bordj Bou Arreridj.

 

Concernant la Coupe Nationale, les demi-Finales auront lieu le 28 mars 2014 avec les rencontres JS Kabylie – Aïn Fakroun et JSM Chéraga – MC Alger. A noter que le tenant du titre est l’USM Alger.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.