US

Digne, Toulalan, Hernanes et R.Patricio à l’ASM?

par

Après avoir officialisé les arrivées de 7 joueurs, les dirigeants de l’AS Monaco auraient l’intention de boucler 4 autres dossiers et notamment Rui Patricio, le gardien du Sporting Lisbonne, Hernanes, le milieu de la Lazio Rome, Lucas Digne, le latéral gauche du LOSC et Jérémy Toulalan (en photo), le milieu de terrain de Malaga.

En ce qui concerne le premier, L’Equipe rapporte un possible tranfert à hauteur de 12 millions d’euros , tandis que le second pourrait prochainement fairel’objet d’une offre estimée à 25 millions d’euros, si l’on en croit le quotidien transalpin Leggo. Un bail de 5 ans avec un salaire annuel de 4 millions d’euros serait évoqué.

Parmi ces 4 joueurs, les deux dossiers les plus chauds sont bien ceux des deux français. Le lillois aurait même trouvé un accord avec le club de la Principauté, selon Nice-Matin. Le transfert avoisinerait les 10 millions d’euros, avec des bonus, tandis que le joueur percevrait 250.000 euros pas mois. L’officialisation devrait intervenir au retour du joueur du Mondial U20. Seul hic, les dirigeants lillois ont affirmé n’avoir reçu aucune offre pour son joueur.

Concernant l’ancien lyonnais, Si Nice-Matin avancait il y a quelques heures que les négociations avec l’ASM étaient très proches d’aboutir, le vice-président andalou, Abdullah Ghubn, a confirmé le départ du milieu de terrain au micro d’Onda Cero Malaga : « Il y a un accord pour vendre Toulalan à Monaco. Il veut revenir en France et nous n’allons pas poser de problème. » Le joueur était même présent ce mercredi à Monaco pour y passer la traditionnelle visite médicale. L’indemnité de transfert est estimée à 5,5 millions d’euros.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.