MD

Cinq latéraux droits visés par l’Inter !

par

Toujours à la recherche d’un latéral droit pour la nouvelle saison, les dirigeants de l’Inter Milan hésiteraient en 5 joueurs. En effet, les Nerazzurro pisteraient Grégory van der Wiel (Paris), Mauricio Isla (Juventus), Daryl Janmaat (Feyenoord), Martin Montoya (FC Barcelone) et Micah Richards (Manchester City).

Concernant le joueur de la Juve, cela fait désormais un moment que les intéristes travaillent sur ce dossier, sans succès pour le moment…  A ce propos, le directeur sportif a confirmé que cette piste était difficile à concrétiser. Un offre de 6 millions pour une copropriété aurait même déjà été refusée. Les turinois réclament, eux, 7,5 millions d’euros. « On a avancé sur Isla, mais les attentes de la Juve ne correspondent pas encore à notre offre. Il vaut donc mieux évaluer d’autres cas. Pour Van der Wiel, on discute avec le PSG  » a-t-il expliqué

Néanmoins, pour le parisien aussi se sera difficile puisque le néerlandais ne compte pas quitter la Ligue 1 : « Je ne vois pas pourquoi je devrais partir. J’ai un contrat qui se termine en 2016 et je joue pour une très grande équipe. Je resterai à Paris, et je vais prendre un très grand plaisir à jouer ici. » Un prêt est ce pendant à l’étude, d’après Sky Sport.

En cas d’échec sur ces dossiers, les Nerazzurro auraient d’autres pistes comme par exemple celle menant à Martin Montoya, jeune défenseur catalan, comme l’annonce El Mundo Deportivo, ou encore Micah Richards, l’international anglais qui n’a toujours pas prolongé son contrat, comme le rapporte 4-4-2.com. Un agent de Richards a d’ailleurs confirmé des contacts avec les italiens. Pour terminer, Feyenoord demande 5 millions d’euros pour Janmaat.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.