US

Bordeaux veut El Arabi, Anin et Mariano, Ciani a des pistes

par

Douzième de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux remontent petit à petit au classement, mais pour atteindre leur objectif, les Marines et Blanc songeraient à recruter 3 nouveaux joueurs. Il s’agirait de l’attaquant, Youssef El Arabi (Al Hilal), Kevin Anin (Sochaux) et Mariano (Fluminense).

L’intérêt des bordelais pour le premier a été révélé par le président d’Al Hilal, Abdulrahman Bin Musaad : « Concernant Youssef El Arabi, nous avons des contacts en Turquie et en France. Nous avons même reçu une offre officielle de Bordeaux. » En ce qui concerne le sochalien, il serait la priorité de Francis Gillot pour son milieu de terrain où il souhaite l’associer à Landry N’Guemo. Si la position des Lionceaux sur ce dossier n’est toujours pas connu, en cas de refus, la direction girondine pourrait se tourner vers Sadio Diallo (Bastia).

Pour finir, Sud-Ouest croit savoir que la direction bordelaise serait en passe de boucler le dossier du latéral auriverde, Mariano, et que son transfert devrait couter 4 millions d’euros. Les dirigeants du Flu auraient même déjà trouvé son successeur, en la personne de Bruno (Figueirense). Néanmoins, l’entraineur français a tenu a rappelé que le joueur n’était pas encore arrivé à Bordeaux : « Il faut voir s’il va venir car c’est loin d’être fait. Il y a une approche des dirigeants. S’il arrive, on va lui mettre un prof de français très rapidement. Les bons joueurs s’adaptent vite et ici l’adaptation est plus facile car il y a des Brésiliens. »

Au rayon des départs, Michael Ciani pourrait quitter ses coéquipiers cet hiver pour poser ses valises à l’étranger. « C’est à discuter, mais son agent a des pistes à l’étranger. Après, c’est une question de prix et d’envie du joueur de rester ou de partir  » a révélé l’ancien entraineur de Lens et Sochaux. Un départ qui pourrait même en appeler d’autres… : « Oui, on va ouvrir la porte à des départs en fonction des offres. »

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.