Uli, Hoeness tous avec toi (billet d’humeur)

C’est très certainement le scandale de la semaine, sur la planète football. Comment peut-on décider de traîner en justice un homme comme Uli Hoeness? C’est tout simplement incroyable, impensable, inimaginable… Cela dépasse l’entendement. Comment peut-on vouloir mettre derrière les barreaux un homme qui, dans sa vie, a remporté la Coupe du Monde. Mesdames et messieurs les magistrats allemands, laissez-moi vous dire que vous jetez véritablement l’opprobre sur votre profession.

Est-ce qu’on a ouvert une enquête pour crime contre la langue française à l’encontre d’Emmanuel Petit, depuis qu’il « commente » pour France Télévisions? Non. Et pourtant on aurait pu, parce que commenter en portant des pulls en V laissant apparaître la moitié de ses seins (non, non, aujourd’hui on ne peut décemment plus appeler ça des pectoraux), et le faire en compagnie de Xavier Gravelaine, on appelle ça des circonstances aggravantes.

Mais ces personnes ont gagné notre estime et méritent le respect, elles ont soulevé la Coupe du Monde. C’est quand même pas n’importe quoi. Ah ça c’est sûr, c’est pas des petits Mandela ou Luther King. Eux faire des discours ils savent faire, mais quand il s’agit de passer à l’acte…

On a vraiment l’impression qu’en Allemagne, il n’y a plus de valeurs. On se demande où elles sont passées, en 70 ans, la rigueur et la discipline qui ont fait la fierté de nation allemande. Comme les comptes d’Uli : pfiouuu, partis en fumée.

Trois ans et demi ferme…

Au cours de la rédaction de cet article, la sentence vient de tomber : trois ans et demi de prison ferme. Non mais sérieusement là, on nage en plein délire. On parle de 3,5 mill… Pardon 18,5… Bon finalement de 27 millions d’euros qui ont été détournés. Pour un préjudice de ce prix là, il aurait au moins pu péter une jambe à Cristiano Ronaldo. On aurait récupéré Irina Shayk.

Est-ce qu’Uli Hoeness a refilé des seins en chewing-gum à la moitié des bobos françaises de plus de cinquante piges? Est-ce qu’Uli Hoeness s’est fait chopé avec 35 kilos de résine de cannabis au volant de sa voiture? Est-ce qu’Uli Hoeness a noyé sa compagne? Non. Et pourtant ces délits valent entre trois et quatre ans ferme. De surcroît, quoi de plus normal, lorsqu’on détient une entreprise spécialisé dans la volaille, que de plumer le fisc? L’injustice règne chez les goths.Berlusconi

Noemigate, Rubygate, corruption de magistrats, falsification de documents officiels, financements illicites, organisation d’orgies… il fait quand même plus bon vivre de l’autre côté des Alpes que du Rhin. On constate donc bien qu’au contraire de l’italien, le peuple allemand n’est pas prêt pour la corruption. Incroyable d’avoir un esprit aussi fermé. D’autant que si mes souvenirs sont bons, il reste tout de même aux allemands quelques petites choses à se faire pardonner.

 

Qui pour lui succéder?

Evidemment, l’actuel président du Bayern Munich va devoir laisser son poste vacant. En coulisses, côté bavarois, on s’active déjà pour lui trouver un successeur. Le quotidien allemand Bild, dont il est de notoriété publique qu’il entretient d’étroites relations avec le club munichois, a communiqué la liste des successeurs potentiels.

Sandro Rossell, néo-chômeur, présente l’avantage d’être un très bon gestionnaire sur le plan financier.

Silvio Berlusconi, jeune retraité, saura de par ses contacts faire évacuer la pression aux joueurs bavarois.

Bernard Tapie. C’est la touche française de cette liste. Tant sur le plan sportif que judiciaire, avec lui, l’arbitrage c’est toujours dans la poche.

Bernard Madoff, banquier notable.

Jack Kachkar serait intéressé par un rachat du club.

Nicolas Sarkozy, très polyvalent, maîtrise tous les domaines : justice, finances etc… mais pas sa femme.

Tapie


Cette news Bayern Munich t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable