Top 10 : ils auraient mérité le Ballon d’Or

Il y a une semaine, les sélectionneurs et capitaines de sélection sacraient Cristiano Ronaldo, qui se voyait ainsi remettre le Ballon d’Or 2013. Une déception immense pour le natif de Boulogne-sur-Mer, Franck Ribéry, qui a échoué à la troisième marche du podium. Il a pourtant très longtemps été en tête des sondages, surfant sur la dynamique extraordinaire de son club : le Bayern Munich. Seulement, sa chance est désormais passée, et il est difficile d’imaginer qu’elle se présente à nouveau.

Ribéry devrait donc rejoindre la longue liste de ces joueurs qui auraient pu, voire qui auraient du, remporter la distinction individuelle suprême. Nous nous sommes donc attardés sur ces autres joueurs, faisant partie de cette liste et qui, malheureusement, devraient tomber un peu plus rapidement dans l’oubli.

10 : Beckham

L’ancien international des Three Lions aura certainement pati du fait que david-beckham-mila_1289766cl’Angleterre n’ait jamais brillé, ces dernières années, sur la scène internationale. Car en club, le Spice boy a tout remporté : championnats de France, d’Angleterre, d’Espagne et des Etats-Unis, Coupe d’Angleterre, Champion’s League et Coupe Intercontinentale.

Surtout, il aura fait partie de l’incontournable équipe des Galactiques du Real Madrid, avec les Figo, Zidane, Ronaldo, Raul, Roberto Carlos… Une des meilleures équipes de tous les temps. Peut-être Beckham a-t-il également souffert de la proche comparaison de ses coéquipiers, parmi lesquels il était particulièrement ardu de se distinguer.

9 : Maldini

L’Italien a longtemps fait partie des meilleurs défenseurs du monde, et Maldinimême des meilleurs joueurs du monde. En témoignent ses deux troisièmes places, en 1994 et en 2003. Il fait partie de ces rares joueurs pour qui l’amour du maillot signifie quelque chose : Paolo Maldini a passé 24 saisons sous les couleurs du Milan AC. Un véritable record.

Mais surtout ces années furent loin d’être vierges, et bien au contraire, emplies de trophées : 7 Scudettos, une Coppa Italia, 5 Supper Coppas, 5 Champion’s League, 5 Supercoupes d’Europe, et un Mondial des Clubs. Peu de joueurs peuvent se targuer d’avoir amassé une telle quantité de trophées. Et pourtant, la distinction personnelle suprême manque à l’appel.

8 : Bergkamp

De ceux qui l’ont vu évoluer sur un terrain de football, aucun ne pourra dire Arsenal's Dennis Bergkampque l’attaquant hollandais n’était pas un footballeur de génie. Son but d’anthologie, face à Newcastle, a notamment fait le tour du monde, et est très représentatif de son style de jeu. Par deux reprises, Dennis Berkamp a échoué aux portes du Graal. Troisième en 1992 et deuxième en 1993.

Il évoluait alors à l’Ajax Amsterdam, dans un championnat hollandais encore parmi les meilleurs au monde. Mais Marco Van Basten, puis Roberto Baggio se sont montrés les plus forts. Peut-être que s’il n’avait eu cette phobie de l’avion, et ainsi n’avait pas raté de matches à l’extérieur, le destinée de l’attaquant hollandais aurait-elle été différente.

7 : Gerrard

Pour l’ensemble de sa carrière, le légendaire et emblématique capitaine des PANORAMIC/00020075/000040Reds aurait du remporter son Ballon d’Or. A l’instar de Buffon, Giggs ou Del Piero, lui aussi incarne des valeurs perdues du football, où désormais l’argent se fait roi. S’il y a bien une année où Steven Gerrard aurait pu glaner le trophée, c’est bien en 2005.

Il a notamment largement contribué à la plus spectaculaire des finales de Ligue des Champions, qu’il a gagné après un retournement de situation extraordinaire (Milan AC – Liverpool, 3 – 0 mi-temps, 3 – 3 temps réglementaire, 2 – 3 aux tirs au but). Mais en 2005, Ronaldinho éclabousse la planète football de son incroyable talent, et Gerrard ne termine qu’à la troisième place.

6 : Buffon

Il restera à jamais comme l’un des tout meilleurs gardiens de l’histoire du buffonfoot. Il a notamment remporté quatre Scudettos, quatre Super Coppa, une Coppa Italia, deux Coupes de l’UEFA, mais surtout une Coupe du Monde. Cette année-là, c’est un véritable scandale que la distinction individuelle soit revenue à son compatriote Fabio Cannavaro. Si un Italien devait remporter le trophée, c’est bien Buffon.

D’autant qu’au-delà de son talent, Gianluigi incarne de véritables valeurs, aujourd’hui trop rares dans le football. En effet, au sein de sa carrière, le légendaire portier de la Squadra Azzurra n’a connu que deux clubs : Parme, où il a passé sept ans, et la Juve, où il effectue actuellement sa treizième saison consécutive.

5 : Maradona

S’il est bien un joueur dont le nom restera gravé dans l’histoire du football, Maradonac’est bien celui de Diego Maradona. Il faut dire qu’il aura tout fait pour : frasques, déclarations fracassantes, prise de stupéfiants, Mano di Dio… Mais surtout un talent absolument incroyable, et reconnu de tous. Oui mais voilà, l’Argentin raccroche les crampons en 1997, et ses dernières années de football sont loin d’être les plus exceptionnelles.

Or, jusqu’en 1994, le Ballon d’Or récompensait uniquement le meilleur joueur européen (il passe alors au statut de « meilleur joueur évoluant dans un club européen »). Ce fut donc trop tard pour ce joueur, qui aura véritablement révolutionné le football de son époque. La FIFA l’a bien compris lorsqu’elle lui remet, le 3 janvier 1995, un Ballon d’Or honorifique. Trophée qu’il moque, d’une instance qu’il méprise. Et Maradona ne se fait pas prier pour le faire savoir.

4 : Pelé

Certes, très peu d’entre nous l’ont connu, lors de sa carrière. Et pourtant, ce PELEnom nous est tous familier. Ca n’est donc probablement pas le fruit du hasard. Car en effet, Pelé fut l’un des tout meilleurs joueurs de l’histoire du football. En 1 363 matches disputés au cours de sa carrière, il a notamment inscrit 1 281 buts. Tout simplement inimaginable.

S’il n’a jamais été récompensé du Ballon d’Or, c’est pour la même raison que Diego Maradona. Mais en ce mois de janvier 2014, 37 ans après que l’attaquant brésilien n’ait pris sa retraite, la FIFA a décidé de lui remettre la distinction, honorifique.

3 : Xavi

S’il s’avérait que l’homme était intéressé par les distinctions personnelles, Xavi Hernandez, Juan Forlinalors son seul grand malheur serait de pratiquer le football à la même époque que Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Mais on n’ose même pas imaginer le milieu espagnol, forçat de travail et génie du collectif, privilégier les récompenses personnelles aux récompenses collectives. Et cela tombe bien, puisque les trophées, avec le FC Barcelone, il les a remporté à la pelle : Liga, Coupe du Roi, Supercoupe d’Espagne, Champion’s League, Mondial des Clubs, mais aussi l’Euro et la Coupe du Monde, avec la Roja.

Quand on voit la régularité et la qualité de jeu affichées par Xavi Hernandez, on se dit qu’il aurait pu, au moins une fois, être préféré à Lionel Messi. D’autant plus les années où l’Espagne glane des titres, sur la scène internationale. Malheureusement pour lui, à 33 ans, sa chance semble être passée.

2 : Sneijder

On se souvient tous du scandale du Ballon d’Or 2010. Lors de cette Sneijderédition, Lionel Messi remportait le précieux trophée. Et pourtant : une seule coupe à son actif cette année : le championnat d’Espagne. On est bien loin des quatre gagnés par Wesley Sneijder : Scudetto, Coppa Italia, Supper Coppa et Champion’s League. Sans compter une finale de Coupe du Monde, perdue dans les derniers instants face à l’Espagne.

Pour les journalistes, c’est le Hollandais qui méritait le plus la distinction : c’est pourquoi, contrairement aux capitaines de sélections et sélectionneurs, ils l’ont plébiscité. Ainsi donc, à une année près, Sneijder aurait été sacré Ballon d’Or

1 : Henry

Pour l’ensemble de son oeuvre, et notamment chez les Gunners, l’attaquant français l’aurait largement mérité, lui aussi. Les chiffres parlent pour lui. En 369 matches disputés sous le maillot des Gunners, il a inscrit 226 buts, et délivré 91 passes décisives. Des statistiques qui l’ont fait entrer dans la légende, pusique Henry est de loin le meilleur buteur de l’histoire du club. Et si on le sait moins, c’est également le quatrième meilleur passeur de l’histoire de la Premier League. Seul le manque de capacité des Gunners à gagner dans les grands rendez-vous, en Ligue des Champions, l’aura pousser à voir ailleurs.

Ce trophée, l’un des seuls qui manquait à son palmarès, il le gagnera deux ans après son arrivée au Barça. Henry, c’est donc également l’un des joueurs les plus titrés de l’histoire du foot (Coupe du Monde, Euro, Coupe des Confédérations, Championnat de France, Premier League, Liga, Charity Shield, Mondial des Clubs, Champion’s League, et deux Souliers d’Or, meilleur buteur du Mondial des Clubs, quatre fois meilleur buteur de Premier League). Thierry Henry c’est un mythe. A Londres, sa statue est dressée, et en Angleterre, les commentateurs déclarent :  » You always got a chance, when you got Thierry Henry in your team « .

Henry2

 


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

1 commentaire pour “Top 10 : ils auraient mérité le Ballon d’Or

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable