Les footballeurs les plus haïs du foot

Entre joueurs et supporters, c’est généralement le jeu du je t’aime, moi non plus. Lorsqu’ils sont l’auteur de bonnes prestations, ils font se lever des stades entiers, on écrit des banderoles en leur honneur, on chante à leur gloire, pour certains, des supporters anglais sont même prêts à apprendre et entonner la Marseillaise.

Mais toutes les histoires d’amour peuvent tourner au vinaigre. Et si on les aime, on adore également détester les footballeurs. Notamment lorsqu’ils ne se montrent pas irréprochables dans leur comportement, tant en dehors que sur le terrain. En la matière, certains sont même difficilement tenables, et ont le don de s’attirer les foudres de centaines de milliers de personnes.

Top 10 de nos sportifs les plus détestés.

10 – Ashley Young

Young

Alors déjà, en Angleterre quand on évolue à Manchester United, on n’est pas forcément vu d’un très bon oeil. L’arrogance réputée des supporters mancuniens, et le fait que le club ait trusté tous les trophées ces dernières années en font de très loin le club le plus détesté d’Angleterre. Quand en plus, comme Ashley Young, on s’avère meilleur plongeur que footballeur, c’est encore pire. La simulation est le geste privilégié du milieu offensif des Red Devils, qui est pour cela régulièrement moqué par tous les amoureux de foot du Royaume.

9 – Dani Alves

Alves

Qui a dit que les joueurs du Barça étaient tous d’un comportement exemplaire? Si c’est certes le cas pour la majeure partie de ses coéquipiers , cela ne fait que mettre en exergue les agaçantes simulations du brésilien Daniel Alves. On se souvient notamment de l’une des plus flagrantes d’entre elles, c’était au Real Madrid, suite à un contact (ou plutôt un non-contact) avec Pepe. C’est le genre d’attitude qui font qu’un joueur qui pourrait être admiré est, au contraire, à la risée de tous.

8 – Ashley Cole

Cole3

Il a beau être depuis longtemps sélectionné chez les Three Lions, le latéral gauche des Blues n’en est pas pour autant prophète en son pays. Bien au contraire. C’est surtout le comportement du joueur en dehors du terrain qui lui est reproché. Tout d’abord, c’est sa relation avec une escort-girl qui a été au coeur des critiques. Elle a été largement relayée par les tabloïds, qui ne font pas de cadeaux aux sportifs, et sont très friands de ce genre d’informations. Ce qui lui a d’ailleurs valu de divorcer avec sa ravissante femme, Cheryl Cole. Mais il y a également l’affaire Cole rifle. Lors d’un entrainement, le joueur avait ramené un fusil. Il a voulu jouer avec pour faire le beau devant ses coéquipiers, et a accidentellement tiré sur un étudiant. Les dirigeants ont voulu régler le problème en interne, mais les médias se sont emparés de l’affaire. S’en est suivi un véritable lynchage public.

7 – Samir Nasri

Nasri3

« Ferme ta gueule, vas-y ferme ta gueule ». On se souvient tous de cette image, la célébration de Samir Nasri après un but face à l’Angleterre lors de l’Euro 2012, adressée aux journalistes de l’Equipe. Quelques jours plus tard, suite à l’élimination en quart de finale de la même compétition contre l’Espagne, le petit prince se distingue à nouveau. Il gratifie un journaliste d’un distingué « fils de pute », après que celui-ci ait réagi à une de ses provocations. A l’heure ou l’Equipe de France essayait de redorer son blason, un comportement qui a passablement énervé le public français.

6 – Cristiano Ronaldo

Ronaldo3

Heureusement, depuis son arrivée au Real Madrid, il s’est légèrement calmé. Mais Ronaldo reste un simulateur d’exception. Dommage car, au vu de ses qualités footballistiques, c’est bien la dernière chose dont il a besoin. Mais c’est également un joueur a l’égo surdimensionné, d’une arrogance rare et à la victoire pour le moins très peu modeste. Un brin truqueur aussi, Wayne Rooney pourra en témoigner. Et en plus il est avec Irina Shayk. Agaçant…

5 – Sergio Busquets

Busquets

On aurait déjà beaucoup de mal à le supporter, tant il s’agit de l’archétype du joueur vicieux, qui y va de ses petits coups de coude sur corners, aime bien essuyer ses semelles sur ses adversaires et provoque incessamment par les mots. Mais en plus de cela, il ne se passe pas un match sans qu’il ne soit l’auteur d’une simulation. Le pire c’est que dans ce domaine, il n’est vraiment pas doué, et elles sont ainsi généralement très grossières. On se souvient tous de l’incroyable photo ci-dessus. Lors de la rencontre Barça – Inter en Ligue des Champions, Busquets se prête une nouvelle fois à son exercice favori. Il se paie même le luxe de jeter un coup d’oeil pour voir la réaction de l’arbitre. Peut-être ne sait-il pas que sur un terrain de football, les caméras sont omniprésentes. Toujours est-il que Thiago Motta se souviendra de cette action, qui lui valut un carton rouge.

4 – Luis Suarez

Suarez

Au jour d’aujourd’hui, c’est très certainement l’un des joueurs les plus détestés de Premier League. Il faut dire que l’attaquant uruguayen fait tout pour. Affaire Evra, morsure sur Ivanovic, plongeon devant le banc adverse pour célébrer un but (et chambrer David Moyes alors à Everton), quelques simulations… Un joueur de génie mais malheureusement autant capable de sortir de ses matches que de les enflammer. Quoi que le joueur semble désormais avoir gagné en maturité. A noter que celle sur Ivanovic n’était pas la première morsure à l’actif de Suarez, qui avait déjà pratiqué la chose sur Bakkal, lorsqu’il évoluait à l’Ajax.

3 – Patrice Evra

Foot  :   CM2010 - Clash durant l entrainement de l equipe de France

Il restera à jamais comme le symbole de cette Equipe de France qui, lors de la Coupe du Monde 2010, a refusé de s’entraîner pour faire la « grève du bus ». Evra, c’est le mutin de Knysna. Le chasseur aussi, puisque ça n’est un secret pour personne, le latéral tricolore pratique la chasse aux traîtres. Bien plus facile que de s’interroger sur son propre comportement. Plus récemment, il s’est fendu de fracassantes déclarations pour les caméras de Telefoot, s’attaquant directement à Rolland Courbis, Luis Fernandez et Pierre Ménès. Au passage, il aura montré tout son attachement à la grammaire française. Suite à l’affaire avec Suarez, il n’a rien trouvé de plus intelligent à faire que chambrer l’Uruguayen en célébrant la victoire de Manchester sur Liverpool en marchant juste à côté de lui. Et lors du titre acquis la saison passée, il faisait semblant de manger un faux bras en plastique. Il n’avait pourtant rien à voir dans cette histoire. Grossier, rancunier, provocateur, et arrogant.

2 – John Terry

Terry Bridge

Wayne Bridge et John Terry sont des amis de longue date. Pourtant, cela n’a pas empêché le premier de tromper sa femme avec l’ex-compagne du latéral gauche. Très limite, d’autant qu’ils étaient séparés depuis moins de deux semaines. Mais ça ne s’arrête pas là. Voyant la rumeur prendre de l’ampleur, John Terry décide de faire signer un contrat de confidentialité à sa conquête : Vanessa Perronchel. Sa manière à lui de la faire taire. Mais le Sun pourra sortir l’information, après avoir saisi la cour de justice. Il avait été élu « papa de l’année » deux mois plus tôt, par la presse anglaise. En 2001, il s’était distingué en se moquant de touristes américains après les attentats du 11 septembre. Pas de très bon goût. Il se gare également sur les places handicapées et se montre l’auteur d’insultes racistes. Ce qui lui vaut d’être détesté par une bonne partie de l’Angleterre.

1 – Pepe

Pepe3

Le stéréotype du mauvais joueur, du casseur de jambes et du truqueur. Celui que personne ne regrettera lorsqu’il annoncera la fin de sa carrière bien au contraire. Des attentats, le défenseur du Real Madrid en a commis une paire. Contre Getafe (photo) il frappe volontairement dans le dos d’un adversaire déjà au sol, juste avant d’asséner un coup de poing, dans la mêlée qui suit. Lors d’un clasico, il écrase la main d’un Messi à terre. Plus tôt, il avait déjà bien laissé traîner ses crampons sur la cheville de l’Argentin. Une fois dans sa vie il s’est montré très ingénieux, c’était tout de même pour se montrer l’auteur d’un mauvais geste : fausse talonnade avec les crampons finissant dans les parties d’un joueur adverse. Toutes ses plus belles prestations en vidéo. Son entourage aurait déclaré, au début de sa carrière, que Pepe s’entraînait à tacler sur le carrelage de sa maison, et continuait jusqu’à ce qu’il ait les genoux en sang. A-t-il été un jour psychologiquement stable?


Cette news Real Madrid t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

1 commentaire pour “Les footballeurs les plus haïs du foot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable