Pourquoi les Bleus vont remporter le Mondial

La Coupe du Monde de football, c’est le plus grand événement sportif de la planète. On se rend bien compte que, durant quatre ans, tout amateur de ballon rond se trouvait en fait dans un « mode veille » trop prolongé, et qu’il profite de ce moment pour enfin réveiller la bête qui sommeille en lui.

Comme, d’ailleurs, le résume si bien cette publicité.

Le Français, à l’image de la charnière centrale Varane-Sakho de son équipe, sait bien défendre. Solide, propre, et efficace. Mais sera-t-il aussi efficace devant? On sait que Franck Ribéry ne devrait pas disputer la Coupe du Monde. Ou, si c’est le cas, ce devrait être plus ou moins sur une jambe. Car le joueur du Bayern semble sérieusement handicapé par sa blessure au dos. On espère donc pour le supporter tricolore que lui saura saisir les opportunités qui s’offrent à lui. Il serait, par exemple, dommage de passer à côté d’un de ces légendaires albums Panini de la Coupe du monde 2014.

Chez les Bleus, toute la question est donc de savoir si le jeune Antoine Griezmann a la carrure, les épaules, pour suppléer à son aîné boulonnais. Difficile de donner une réponse à cette interrogation, le joueur ayant encore très peu étrenné le maillot de l’Equipe de France, et n’ayant pas l’expérience des grandes compétitions. Mais Griezmann2peut-être cette insouciance jouera-t-elle en sa faveur. On a déjà vu ce cas de figure… avec Franck Ribéry en 2006.

Certes, le groupe était loin d’être même qu’aujourd’hui. Quand on compte Thuram, Makélélé, Vieira, Henry, Trezeguet, mais surtout Zinedine Zidane dans ses rangs, les choses sont tout de suite plus simples. Il n'empêche que l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille avait été l’un des joueurs phares de la compétition. Toujours est-il qu’à l’instar de ces joueurs de renom, nos 23 Bleus entrent dans la légende. Nul doute que cette carte 3D des Bleus offerte par Carrefour deviendra alors collector.

Le pronostic Les-Transferts

Le seul malheur de la sélection tricolore, c’est qu’elle va rencontrer le Brésil en demi-finale. Elle n’aura donc pas le plaisir de battre la sélection auriverde aux yeux du monde entier, et devra se contenter de quelques milliards de personnes. Ce ne sera que partie remise, trois jours plus tard, dans une finale au cours de laquelle l’affront italien de 2006 sera enfin lavé. Au grand dam des Parisiens Sirigu, Verratti et Motta, qui se feront bien chambrer de retour à l’entraînement. Evidemment, la France aura auparavant éliminé l’Allemagne en quarts, et la Bosnie en huitièmes.

Zidane6


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez de manière responsable