US

CAN 2021 les solutions du Cameroun pour remplir les stades vides

par

Les stades vides faible affluence au cameroun CAN 21 22Les stades de la Coupe d’Afrique des Nations 2021 ont beau avoir été rénovés, le public n’est pas omniprésent dans les tribunes des différentes infrastructures. Pour remédier à cette solution, le gouvernement du pays a pris de grandes décisions.

Depuis le commencement de la compétition, le pays hôte n’a pas cessé d’être critiqué. État des pelouses, agressions sur journalistes ou encore horaires des matchs, la fédération Camerounaise en a pris pour son grade. Mais là où l’institution n’a pas été épargnée, c’est bien au niveau du nombre de personnes présentes dans les stades.

Sur place, la réalité est la même. Si les matchs du Cameroun attirent en masse à Yaoundé, les tribunes sont rapidement désertées dès le coup de sifflet finale au stade d’Olembé. Au stade Ahmadou Ahidjo, la donne est encore différente. Si les supporters gabonais sont venus en masse pour supporter leur sélection, les 40 000 places du stade emblématique de Yaoundé sont loins d’être occupées à chaque match.

Ainsi, on peut logiquement s’interroger sur la raison réelle de l’absence de supporters dans les stades.

La faute au Covid-19 ?

En Afrique, comme partout dans le monde, le Covid est une nouvelle donnée avec laquelle les organisations doivent désormais composer. Au Cameroun, les règles sont les suivantes : ne peut entrer au stade qu’une personne étant vaccinée et testée 48h (minimum) avant la rencontre. Forcément, comme dans toute autre région du monde, certains Camerounais ne sont pas forcément friands de la vaccination. Lorsqu’on les interroge, bien souvent, les habitants de Yaoundé sont mécontents. La revendication est la suivante : ils ne comprennent pas pourquoi le vaccin est obligatoire alors que dans leur pays, le Covid-19 est une chose dérisoire.

Aux abords des stades, la présentation d’un pass sanitaire est obligatoire. Le vaccin est un indispensable, mais quand il s’agit de réaliser un test PCR, la situation est largement passable. Lors du match d’ouverture, les contrôles étaient non-négligeable. Désormais, il vous suffira de vous présenter avec un billet et le pass sanitaire pourrait vous être délivré sans être passé par la case du « se faire tester ».

Des prix trop élevés ?

Le Cameroun n’est pas le pays le plus riche du continent africain. Au sein même de celui-ci, un nombre considérable d’inégalités se ressentent. Si les habitants des villages se comptent sur les doigts d’une main dans les stades, les habitants mêmes de la ville n’auront pas systématiquement l’envie et le budget pour assister aux rencontres. Pour cette 33e édition de la compétition, un billet vous permettra d’assister aux deux rencontres qui prendront place dans le stade. Le prix le plus bas pour un billet est de 3000 FCFA, ce qui correspondrait à 6€. Un budget pour lequel une partie de la population doit parfois se sacrifier.

Qui plus est, du moins au stade d’Olembé, les taxis n’ont pas le droit de venir jusqu’à l’entrée du stade. Les policiers bloquent les accès, autorisant seulement les véhicules personnels. Moyen de transport privilégié par les familles aux moyens plus limités, c’est un facteur supplémentaire pour creuser ces inégalités.

Les solutions du gouvernement

Au Cameroun, on s’agace des nombreux mécontentements. Les instances du pays qui espéraient faire de cette édition l’une des plus belles, doivent compter avec des facteurs inhabituels. Pour remédier à ces absences, le président de la République Camerounaise, Paul Biya, a tranché. A partir du 17 janvier, et ce, jusqu’au 4 février, les activités professionnelles prendront fin à 14h, tandis que les écoles devront libérer leurs élèves à 13h. Des horaires qui faciliteraient donc l’accessibilité aux différents stades du pays et qui permettrait donc de les remplir plus facilement. Faut-il encore que les habitants aient l’ambition d’aller voir jouer une équipe qui n’est pas la leur… Mais là-dessus, pas d’inquiétude. Les Camerounais aiment le ballon rond !

Par ailleurs, nos envoyés sur place ont également pu constater la présence de nombreuses voitures de la fédération camerounaise de Football circulant autour des stades. Ces véhicules sont sur place pour distribuer des billets gratuitement et donc œuvrer pour une plus grande affluence. Samuel Eto’o et les siens semblent ainsi déterminés à donner un nouveau regain à la compétition, et notamment avec cette 3ème journée dans les groupes.

Rendez-vous dès cet après-midi pour les deux rencontres simultanées entre le Cameroun et le Cap-Vert, ainsi que le Burkina Faso et l’Éthiopie afin de voir si ces solutions ont déjà résolu certaines problématiques.

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.