Soirée dingue en Ligue des Champions !

C’était encore une superbe soirée de Ligue des Champions, et on n’en a eu que la moitié. D’un côté, Leicester recevait l’Atletico après la victoire 1/0 des Colchoneros en Espagne, quand le Bayern se déplacait au Bernabeu pour une affiche classique de la Ligue des Champions, et un match exceptionnel, même si l’arbitrage va encore faire parler.

Leicester tombe vaillamment au combat

Après un début de match plutôt calme, c’est l’Atletico qui ouvre la marque grâce à une tête de Saul Niguez, seul au second poteau.

Tout le monde se dit alors que l’Atletico va gérer, et que Leicester va pouvoir retourner dans son ventre mou de Premier League.

Pourtant, Jamie Vardy fusille Oblak à la 61e minute, et offre à son public l’occasion de rêver.

Malheureusement pour eux, les Anglais ne pourront pas concrétiser leurs nombreuses actions, et ne se montreront finalement qu’assez peu dangereux.

L’Atletico se qualifie à l’expérience et jouera donc une nouvelle demi-finale. Bravo à Leicester pour tout ce qu’ils ont fait depuis un an et demi. C’était beau putain.

Un match incroyable entre le Real et le Bayern

Une affiche qui a plus que tenu ses promesses. Ne menant que d’un but, le Real recevait en hésitant entre attaquer ou défendre.

Et le Bayern démarre magnifiquement ce match, avant que le Real ne reprenne le contrôle du jeu.

La mi-temps arrive sur le score de 0 à 0. Puis au retour des vestiaires Robben surgit et provoque un pénalty que transforme Lewandowski.

Après vingt minutes de magnifique football, avec le Bayern qui pousse, c’est le Real qui marque finalement par Cristiano Ronaldo d’un tête imparable (76e).

A peine le temps de mater le ralenti qu’un but malheureux de Sergio Ramos contre son camp ne remette les compteurs à zéro sur les 2 matchs !

Puis, le tournant du match. Après 10 minutes de folie, le ballon allant d’un but à l’autre, Vidal reçoit un 2e carton jaune pour un gros tacle.

Et au vu du ralenti, il a raison de râler : la faute était bien légère. Piqué et les barcelonais doivent ricaner en préparant leur nouvelle Remontada.

Toujours est-il que les 2 équipes terminent le temps réglementaire sur ce score de parité, et attaquent la prolongation pied au plancher.

On ne dirait pas que le Bayern joue à 10, le match s’emballe. Jusqu’à la 105e minute et ce pétard (hors-jeu) de Ronaldo qui crucifie les Bavarois juste avant la mi temps.

Les joueurs boivent un petit coup, puis repartent à l’assaut, ou plutôt regardent Ronaldo faire la démonstration que c’est bien un des plus grands joueurs du monde.

Un triplé plein de panache et de détermination malgré les erreurs d’arbitrage, pour enfin faire taire les moqueurs qui disaient de lui qu’il ne marquait pas dans les matchs importants. Il vient juste d’en mettre 5 au Bayern en deux matchs.

Et voila le joueur à plus de 100 buts en C1, et qui qualifie quasiment à lui tout seul son Real contre un Bayern qui n’aura pas été verni et qui doit se coucher plein de regrets, notamment sur les 2e et 3e buts de CR7, entachés d’un hors-jeu.

Le dernier but d’Asensio est anecdotique, et permet juste d’assurer une fin de match pépère à son équipe.

Bref c’était encore une putain de soirée de foot, et ca va continuer demain.

 


Cette news Leicester City FC t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter

Télécharger l'appli Actu News
et Transferts du Mercato

phone-tablet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *