Samir Nasri ne rejouera pas avant 2019 !

C’est un gros coup dur qui vient de toucher l’ancien marseillais, qui a disputé son dernier match en novembre 2017 avec Antalyaspor.

Suspendu six mois pour cause de dopage, le joueur a vu sa peine alourdie par l’UEFA, qui statuait sur son cas hier après l’appel qui avait été déposé par l’instance de contrôle, d’éthique et de discipline de l’UEFA.

Cette suspension, qui avait commencé en juillet 2017 a été rallongée de quatre mois, soit dix-huit au total. Cela l'empêche ainsi de rejouer jusqu’à la fin 2018.

Toutefois, Nasri a été autorisé à s’entraîner dès le 1er novembre 2018 avec n’importe quelle équipe, s’il retrouve un club d’ici là.

 

 


Cette news t'a plu ? Abonne-toi à notre newsletter
A propos de l'auteur

Tombé dans la grande marmite du football en 2006, je souhaite partager ma passion magique pour le ballon rond à travers mes écrits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+18Pariez responsablePlay safe