FR

PSG : Cavani aurait une préférence pour son avenir !

par

Dans le cas d’un transfert lors du mercato, Edinson Cavani aurait dans l’idée de rejoindre la Liga.

PSG : Cavani aurait une préférence pour son avenir !

Parmi les dossiers chauds du mercato du PSG, celui d’Edinson Cavani figure en tête de liste, au même titre que celui de Thiago Silva, Neymar ou Kylian Mbappé.

El Matador sera en fin de contrat en juin prochain, et nombreux sont les supporters parisiens à craindre son départ. Ces derniers temps, la MLS a été annoncée comme sa destination probable lors de l’été prochain.

Toutefois, selon Mundo Deportivo, le Los Angeles Galaxy et l’Inter Miami ont moins les faveurs de Cavani qu’un autre club, cador de la Liga.

Le souhait de rejoindre l’Atletico

Selon le média espagnol, Edinson Cavani souhaite rejoindre l’Atlético Madrid, et serait même « comme un fou » à l’idée d’ y jouer, et ce depuis plusieurs années, plus précisément depuis 2016.

Si quelques contacts ont été pris entre temps, l’intérêt des Colchoneros pour l’international uruguayen de 32 ans n’a jamais dépassé ce stade. Toutefois, avec sa situation contractuelle, la donne pourrait changer.

Cavani souhaite rejoindre les Matelassiers, et Diego Simeone apprécie le profil de l’attaquant parisien : une arrivée est donc plus que possible.

Cependant, d’autres noms passent avant celui du numéro 9 du PSG dans l’esprit des dirigeants (Rodrigo et Belotti entre autres). Cavani devra donc faire preuve de patience et attendre un signe du club espagnol avant de savoir si son avenir s’inscrira à Madrid.


Paris Sportifs : Comment pronostiquer en Ligue 1 sur PSG vs Nantes ?

Retrouvez toute l'actu mercato de Paris Saint-Germain / PSG

18+ Jouons Responsable ! Jeu responsable Jeu responsable
Les jeux d’argent sont réservés aux personnnes majeures Interdiction volontaire de jeux: Toute personne souhaitant faire l’objet d’une interdiction de jeux doit le faire elle-même auprès du ministère de l’intérieur. Cette interdiction est valable dans les casinos, les cercles de jeux et sur les sites de jeux en ligne autorisés en vertu de la loi no 2010-476 du 12 mai 2010. Elle est prononcée pour une durée de trois ans non réductible.